Semence de pomme de terre: fin de l’importation en 2022

pomme de terre

Par Rabah Kahouadji

A en croire, le Président directeur général (PDG) du Groupe Valorisation des produits agricoles (GVAPRO), Mustapha Belhanini, le problème récurrent de la disponibilité en quantité et en qualité de la pomme de terre de semence en Algérie sera vraisemblablement résolu définitivement à l’horizon 2022.

En effet, lors d’une conférence de presse animée au siège du Groupe à Alger, M. Mustapha Belhanini a déclaré que notre pays n’importera plus de la semence de pomme de terre à l’horizon 2020 selon un programme bien établi et arrêté par les responsables de GVAPRO. Du reste, le groupe Valorisation des produits agricoles s’active depuis quelques temps à réaliser son programme tendant à la réduction par étape des volumes de semences de pomme de terre importées pour atteindre l’autosuffisance d’ici 2022,toujours selon M Belhanini. Techniquement parlant ,le PDG du groupe a indiqué que les semences de première et deuxième génération importées sont destinées à la production de plants de la classe Super Elite (SE) et Elite (E), a-t-il expliqué, tout en précisant que le classe A destinée à la plantation directe « n’est plus importée».

Il faut rappeler que l’Algérie importe actuellement 20% de ses besoins en semences de pomme de terre pour une valeur de près de 80 millions d’euros/an, pour répondre à la demande des exploitants agricoles au prix de 190 DA/kg, quant aux 80% manquants, cette quantité est couverte par la production locale au prix de 60 DA/kg.

LIRE AUSSI Nouvelle organisation patronale: Hassan Khelifati se place

1 Rétrolien / Ping

  1. Kanaghaz: une commande de 320 km de tube - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.