SCIMAT: relance de la guerre des corps broyants

corps broyants

La Société des Ciments de Aïn Touta (filiale du groupe public GICA) a lancé un appel d’offres national et international restreint pour la fourniture de 275 Tonnes de corps broyants (Boulets).

Cet appel d’Offres est destiné exclusivement aux fabricants.

Les entreprises intéressées par cet appel d’offres peuvent retirer le cahier des charges contre le paiement de la somme de 20.000 dinars auprès du Secrétariat de la Commission des Marchés de la SCIMAT (sise au 73 Bis, rue Benflis, La verdure 05000 – Batna).

La date limite de dépôt des offres est fixée à Trente (30) jours.

Domination du tunisien Safas

En février dernier, la Société des Ciments de Sour El Ghozlane, filiale du groupe public Gica, vient d’attribuer un marché de fourniture de corps broyants, pour un montant avoisinant 1 million d’euro, au profit du fabriquant égyptien UCF.
Le fournisseur égyptien UCF avait arraché, en novembre dernier, un autre marché de 300 tonnes de boulets de broyage ciment, au profit de la cimenterie de Chlef.
Le marché algérien des corps broyants était dominé particulièrement par un fournisseur tunisien, Safas.

En novembre 2017, les tunisiens de Safas ont décroché le marché de fourniture de 148 tonnes de corps broyants (Boulets) au profit de la Société des Ciments de Ain-Touta.

En juin dernier, le même fournisseur tunisien avait décroché, auprès de SCIMAT le contrat de fourniture de 500 tonnes de boulets de broyage.

En général, le fournisseur tunisien facture la tonne à quelque 1.000 euros, ce qui le rend compétitif par rapport aux concurrents européens.

LIRE AUSSI CarLeaks : La malhonnêteté de Renault et PSA mise à nu