Salon Logistical: la 2e édition en novembre à Alger

Le 2ème salon international de transport et de logistique  »Logistical » se tiendra du 13 au 16 novembre à Alger, a indiqué mardi le directeur de l’animation et du développement de l’entreprise à la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), Rachid Sai.

Selon lui, une soixantaine d’entreprises algériennes et étrangères prendront part à cet événement et pourrait drainer plus de 2.000 visiteurs professionnels.

LIRE AUSSI Ali Haddad: un groupe média en difficulté financière

Placé sous le patronage du ministère des Travaux publics et des transports, le salon international Logistical sera dédié, cette fois-ci, à la chaîne logistique, au fret et au transport des marchandises.

L’évènement a pour objectif de permettre aux différents acteurs intervenant dans la chaîne logistique et le transport de marchandises d’exposer leur offres de services et rencontrer de nouveaux clients utilisateurs, a indiqué le même responsable lors d’une conférence de presse.

Il s’agira également de permettre aux entreprises et aux autres utilisateurs de connaître et d’élargir l’éventail des prestations présentées par les différents intervenants dans la chaîne logistique.

Le Salon prévoit aussi l’organisation de débats thématiques entre les différents intervenants dans la chaîne logistique, a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI Sirghaz:  quand Guitouni se trompe d’interlocuteurs

Cette manifestation économique vise « à améliorer et à développer la chaîne logistique des entreprises algériennes dans leurs opérations à l’international ainsi qu’au niveau local et à contribuer à la réduction des coûts d’acheminement des marchandises », a souligné M. Sai.

Concernant la participation étrangère, il s’agit essentiellement d’entreprises européennes activant dans les transports et logistique, « qui apporteront leur savoir-faire aux opérateurs nationaux », a-t-il expliqué.

Pour ce qui est de la participation des entreprises algériennes, il a cité les plus grandes sociétés de transport de marchandises et celles activant dans la logistique dont le Groupe services portuaires (Serport Spa) avec l’ensemble de ses filiales dont les dix (10) entreprises qui gèrent les ports nationaux.

Il a également cité le Groupe nationale de transport maritime (GATMA Spa) et le Groupe Transports Routiers de Marchandises et Logistique (Logitrans Spa).

En marge de ce salon, organisé conjointement par la Safex, la Caci et le cabinet d’expertise Relex, des conférences seront  tenues sous forme de panels portant sur la thématique du transport de marchandises et de la logistique.

Pour rappel, le pavillon maritime national couvre seulement 3% des opérations d`importations du pays.

Quant au réseau de transport terrestre, il est constitué principalement de 4.600 Km de voie ferrée et de 108.000 Km de réseau routier.

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a indiqué récemment qu’un plan national était en cours d’élaboration pour développer les parcs et les plateformes logistiques afin de résoudre les problèmes rencontrés au niveau des ports, particulièrement le problème des conteneurs en souffrance et les entrées et sorties des navires des quais.

A ce propos, il a soutenu que les ports ne peuvent pas tous subir des travaux d’extension qui sont très coûteux, affirmant que la solution réside dans la mise en place de nouvelles bases et plateformes logistiques qui constituent un maillon important dans le processus d’exportation et d’importation.

LIRE AUSSI ONFAA:  HADDOUD Nadjib évoque l’export de la datte