Sakomas: un marché d’exportation vers l’Afrique

sakomas

La Société Algeria Koréa marine service (SARL SAKOMAS), spécialisée dans la construction de bateaux de pêche, a décroché un marché d’exportation de ses produits vers l’Afrique, a-t-on appris, jeudi, de son PDG, Nor El Islam Benaoudia.

Une première commande pour la fabrication de deux bateaux de pêche de 14 mètres a été passée auprès de ce constructeur par un client mauritanien et ces deux embarcations sont en cours de construction au niveau du chantier naval de Sakomas sis au port d’Azeffoune, à une soixantaine de kilomètres au nord de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-on constaté lors d’un déplacement sur place.

Les premiers bateaux sortis du chantier naval d’Azeffoune, qui est entrée en production en 2015, sont des embarcations de pêche type « petits métier » de 12 à 14 mètres de long a rappelé M. Benaoudia qui a indiqué à l’APS qu’au total, 10 bateaux de pêche de 12 à 19 mètres, ont été construits au niveau de ce même chantier naval au profit de clients des wilayas de Bejaia, Alger et l’Ouest du pays, entre 2015 et 2019.

En mars 2016 SAKOMAS a construit le plus grand bateau en Algérie en fibre de verre. Il s’agit d’une embarcation de 19 mètres de long, le « TARI » commandé par un client de Bejaïa a ajouté M. Benaoudia qui a souligné que « la technique de construction des bateaux de pêche en fibre de verre a été acquise par SAKOMAS suite à la signature d’une convention entre cette société et la société sud-coréenne Hyundai, portant sur le transfert du savoir-faire et la formation ».

 

L’activité de ce chantier naval a baissé suite à la décision de gel d’octroi d’autorisation pour l’acquisition de navires types thoniers, sardiniers et chalutiers. « Avec le dégèle de cette mesure fin 2018, et la délivrance d’autorisations pour la construction de 40 thoniers de 30 à 38 mètres au niveau national, SAKOMAS va se lancer dans la réalisation d’une partie de ces bateaux.

« Notre société qui jouit d’une importante et adéquate infrastructure (le chantier naval d’Azeffoune) s’étalant sur une surface portuaire de 11000 m2, se lancera dans la construction de ces derniers avec un partenaire espagnol qui a vendu plus de 70 bateaux de pêche industriels en Algérie depuis 1974 », a souligné le PDG de SAKOMAS.

« Le suivi de la construction de ces bateaux sera assuré par l’organisme de contrôle de la conformité et de certification VERITAL a indiqué M. Benaoudia qui a relevé que la construction de ces bateaux de pêche en Algérie permettra de diminuer la facture d’importation.