Saisie de plus de 4.600 unités de boissons alcoolisées non facturées

Les services de sureté nationale des wilayas  d’Ain Temouchent, El-Bayadh, Relizane et Naama ont saisi 4.654 unités de  boissons alcoolisées de différents volumes et marques, destinées à la contrebande, indique samedi un communiqué de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN).

La première opération de saisie a été menée par les éléments de la sûreté urbaine de Hassi el Ghella dans la wilaya d’Ain Temouchent sur la base d’informations selon lesquelles « un individu s’adonnait à la contrebande d’une quantité de boissons alcoolisés au niveau de son domicile. Suite à cela, les éléments de la sureté ont procédé à la perquisition du domicile, ayant permis la saisie de 1.313 unités de boissons alcoolisées non  facturées ».

Suite à des informations reçues selon lesquelles « un individu transportait une quantité de boissons alcoolisées à bord d’une camionnette, les éléments de sureté de la daïra de Bougtob dans la wilaya d’El-Bayadh ont pris les mesures sécuritaires nécessaires et dressé un barrage, qui a permis  l’arrestation du suspect et la saisie de 1.200 unités de boissons alcoolisées.

Dans ce cadre, les services de sureté des wilayas de Naama et de Tebessa ont saisi « 2.141 bouteilles de vin ».

Par ailleurs, les éléments de sureté de la wilaya d’Alger ont effectué « des descentes dans différents quartiers populaires dits « chauds » et lieux qualifiés de « suspects », suites auxquelles 91 individus avaient arrêtés pour différents délits et crimes punis par la loi, dont détention et vente de drogue et de psychotropes et port d’armes blanches prohibées sans motif légal ».

Lors de ces opérations, « une quantité considérable de drogue et de psychotropes a été saisie, outre 18 armes blanches utilisées dans des vols ou des agressions contre des citoyens ».

A El-Oued, les forces de l’ordre ont arrêté, au cours de cette semaine, une jeune âgé d’une vingtaine d’année impliqué dans une affaire de destruction volontaire de biens d’autrui, suite à la plainte déposée par le père du mis en cause au niveau de la sureté de daïra de Djamaa, concernant  les actes illégaux commis par son fils à l’encontre de sa famille.

Les opérations de recherche et d’investigation ont permis l’arrestation de cet individu. Apres finalisation de la procédure légale, « un dossier judiciaire a été ouvert à l’encontre du mis en cause qui a été présenté aux autorités judiciaires pour coups et blessures volontaires, usage d’arme blanche et destruction volontaire de biens d’autrui ».