Retards d’un projet: la colère de Bedoui

bedoui

Le Ministère de l’Intérieur a annulé cette semaine un marché qui traîne depuis 2013, sans que personne ne puisse lui trouver une quelconque issue.

Il s’agit en fait du contrat ayant pour objet la réalisation des travaux de réfection des blocs sanitaires du Palais du Gouvernement, attribué à l’Eurl Revêtement Plus, pour un montant de 18.480.337,20 de dinars. Le ministère de l’intérieur a résilié unilatéralement ce contrat et mis en jeu la caution de bonne exécution et de garantie.

Le marché en question, conclu entre le Ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire et l’entreprise EURL
Revêtement Plus, a été visé par la Commission Ministérielle des Marchés Publics en date du 24 février 2013. Mais le calendrier des travaux n’a pas été respecté par le sous-traitant.

Une première mise en demeure lui a été adressée en date 23 mais 2015. La seconde ne verra le jour qu’en date du 23 janvier 2018.

En date du 27 mars 2018, le département de Bedoui a décidé la résiliation du contrat de façon unilatérale.
Voilà l’histoire des sanitaires dont les travaux de réfection ont traîné pendant plusieurs années.


LIRE AUSSI Le château hanté: 11,4 milliards pour sa restauration


A propos de Revêtement Plus

La société unipersonnelle a été créée le 06 novembre 2002 à Birkhadem (Alger), avec un capital social de 10 millions de dinars. Appartenant à Salah Abdelmalek, la société est spécialisée dans les travaux en tous corps d’état.

Elle réalise régulièrement un chiffre d’affaires de 100 millions de dinars par an.

LIRE AUSSI Tassili: service d’analyse des vols