Restauration des bâtisses: 50 jeunes formés en 6 spécialités

Plus de 50 jeunes ont été formés en moins de deux ans dans six spécialités liées à la restauration des vieilles bâtisses au niveau des centres de formation professionnelle de la wilaya d’Alger, notamment après le lancement d’importants ateliers de restauration dans la capitale, a affirmé mardi le Directeur de la formation professionnelle de la wilaya, Ahmed Zegnoune.

S’exprimant en marge de la session ordinaire de l’Assemblée populaire de la wilaya d’Alger, M. Zegnoune a indiqué que les centres de formation professionnelle de la wilaya ont formé en moins de deux ans plus de 50 stagiaires dans six spécialités (peinture, chauffage, plomberie, plâtre et autres) pour la restauration des vieilles bâtisses, notamment après le lancement d’importants chantiers à Alger, confiés à des professionnels étrangers.

Tous les stagiaires ont décroché après leur stage un poste permanent au niveau de ces chantiers, a-t-il ajouté.

Le directeur de wilaya de la formation professionnelle a annoncé la sortie, mars prochain, d’une première promotion de 23 techniciens supérieurs dans le domaine de la restauration des vieilles bâtisses.


LIRE AUSSI Etusa: 38 millions de personnes transportées


Cette promotion, première du genre à Alger, a été formée à la demande des autorités locales qui ont manifesté un besoin urgent dans ces spécialités, notamment après le lancement d’importants chantiers de restauration de vieilles bâtisses, a fait savoir le même responsable.

Ces spécialités sont pour l’heure « au stade expérimental » bien que figurant dans la nomenclature nationale des spécialités, explique M. Zegnoune, qui regrette le désintéressement des jeunes pour ces spécialités, qui garantissent pourtant un poste d’emploi pour chaque stagiaire.

La direction de la formation professionnelle de la wilaya organise des journées d’études et de sensibilisation au profit des jeunes, au niveau des places publiques, pour les amener à se tourner vers les métiers du bâtiment qui « ne sont plus aussi durs qu’avant », a ajouté le même responsable.

Pour sa part, le wali d’Alger a affirmé que plus de 12.000 emplois ont été créés et plus de 400 entrepreneurs recrutés à la faveur des opérations d’aménagement et de restauration des vieilles bâtisses lancées au niveau de la capitale.

LIRE AUSSI Formation professionnelle: une nouvelle stratégie