Réhabilitation des vieux immeubles d’Alger: retards et menaces

alger

La Régie Foncière de la Ville d’Alger (RFVA) adressé la semaine dernière une série de mises en demeure à plusieurs entreprises chargées de la réhabilitation des vieux immeubles d’Alger.

La principale cible étant la société RESEDA S.CO.P qui a arraché en août 2917 le marché de réhabilitation des bâtisses de la rue Youghourta et celle des frères Merazka ainsi que celle de Mahmoud Bouamidi.

Conclu pour un montant de 265,63 millions de dinars, le contrat prévoyait un délai de 6 et 23 mois pour l’achèvement des travaux. Mais, l’entreprise de réalisation a accusé un retard énorme puisque le taux d’avancement n’est que de 35% au niveau du quartier Tanger et 80% au niveau du quartier palais du gouvernement.

Idem pour la société SNC TIN-COST ABBANE ET CIE qui a décroché en février 2018 la marché de réhabilitation du boulevard KRIM Belkacem pour un montant de 118,62 millions de dinars.

Mais, à ce jour, une partie des travaux n’a même pas été entamée.

LIRE  AUSSI Transferts illégaux de devises à l’étranger: alarmante multiplication

1 Rétrolien / Ping

  1. Tamanrasset : plusieurs projets en crise - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.