Rail Electr: étrange razzia de Lumiclub

L’entreprise privée,  Lumiclub a raflé cette semaine quatre marchés, d’un montant total de 657,94 millions de dinars, auprès de Rail Electr, une société issue de la restructuration de la SNTF.

Cette étrange razzia sur les quatre portant sur la  fourniture de matériels de signalisation, télécommunications, éclairage et énergie, est à l’actif d’une société qui apparaît un peu trop souvent dans les marchés de Rail Electr.

Lumiclub, basée à El Biar (Alger, appartenait à deux associés, en l’occurrence Abdelkader Drif et Mourad Hattali, avant sa dissolution le 25 février 2013.

Le 1 er avril de la même année, Mourad Hattali relance une nouvelle entreprise avec la même appellation, en s’associant avec Mohamed Hattali.


LIRE AUSSI ADE: achat de 1025 tonnes de charbon


Au cours de ces dernières années, Lumiclub n’a jamais obtenu de contrat issu d’un appel d’offres au niveau des entreprises publiques. Son seul client étatique est Rail Electr.

En décembre dernier, Lumiclub a décroché trois lots de fourniture d’équipements, pour montant global de 84,70 millions de dinars. Pendant la même période, Lumiclub a obtenu un autre contrat de fourniture de diverses pièces de rechange, destinées à la maintenance des installations de la traction électrique de la région ferroviaire d’Alger, pour un montant de 67.82 millions de dinars et un autre contrat d’un montant de 56.71 millions de dinars, obtenu au terme d’un appel d’offres où elle était l’unique soumissionnaire.

En juillet 2016, Lumiclub a obtenu un contrat de 4 lots auprès de la même filiale de la SNTF, pour un montant total de 232.29 millions de dinars. Mais, lors de la déclaration fiscale, Lumiclub ne fait état que  de 47 millions de dinars au titre de chiffre d’affaires.

LIRE AUSSI Victime d’Ouyahia: la revanche de Messaoud Chettih