Protection du consommateur : nécessité d’associer les professionnels et les associations

Le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi a affirmé, lundi à Alger, « la nécessité d’associer les professionnels et les associations dans les démarches visant la protection du consommateur et le maintien du pouvoir d’achat du citoyen », mettant en avant le rôle primordial que jouent ces partenaires dans la protection de l’économie nationale, qui en appelle aujourd’hui aux efforts de tout un chacun sans toucher à la marge bénéficiaire légale des commerçants, a indiqué un communiqué du ministère du Commerce.

Le ministre qui a reçu le président de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Salah Souilah et le président de l’Association de protection et orientation du consommateur, Mustapha Zebdi, a indiqué que « les portes du dialogue sont ouvertes à toutes les parties ».

Le premier responsable du secteur a donné des orientations aux cadres du secteur pour poursuivre le dialogue avec les acteurs de ce domaine et aplanir toute difficulté de nature à entraver les intérêts du consommateur, précise la même source.

Cette occasion a permis aux professionnels d’échanger les idées et les points de vue et expliquer quelques mesures prises par le ministère pour la protection du consommateur ainsi que l’ opérateur économique.

La rencontre du ministre avec le président de l’Union générale des commerçants et artisans algériens, s’est déroulée en présence du président de la Fédération nationale des boulangers et les représentants des commerçants du marché de gros de Oued Semar et le marché des fruits et légumes d’Alger.

Ces deux rencontres s’inscrivent, ajoute le document, dans le cadre « des rencontres de concertation » que le ministère s’engage à animer avec « les différents acteurs et professionnels au secteur du Commerce, sous l’égide du ministre. Ces deux rencontres ont permis aux participants de débattre de leurs préoccupations dans leurs domaines respectifs et écouter également une série de propositions en faveur du consommateur et opérateurs économiques ».