Production de pétrole: Sonatrach dans le rouge

Sonatrach

Lors des dix derniers jours de mars 2018, la production nationale de pétrole brut s’est située en dessous du seuil critique de 1 million de barils par jour. Cela confirme tout le danger qui guette les gisements, en raison du détournement, vers la vente, des quantités de gaz destinées à la réinjection pour le maintien de la pression.

Selon des sources sûres, la production de pétrole s’est située à une moyenne de 956.232 barils par jours au cours de la troisième décade (21-31 mars 2018). Jamais, la production national en pétrole brut n’a été aussi impactée et tirée vers le bas.

Dans ce lot, la part de Sonatrach en effort propre est de 591.132 par jours, alors que celle des associations avec les compagnies étrangères est évaluée à 365.100 barils par jour.

Au cours de la décade précédente (11-20 mars), la production moyenne quotidienne était de 1.003.819 barils de pétrole par jour. Elle est partagée entre Sonatrach (602.816 barils par jour) et les associations (401.003 barils par jour).

A la première décade (1-10 mars), la production se situait à 1.071.665 barils par jour. Sonatrach en effort propre a réalisé un résultat de 599.695 barils par jour en moyenne alors que les association ont produit une moyenne de 471.970 barils par jour.

En mars 2017, la production nationale se situait à hauteur de 1.086.000, limitée par le quota Opep, décidé lors du congrès d’Alger. L’écart négatif est de 130 mille barils par jour si on le compare à la moyenne de la troisième décade de mars 2018.

Le plus inquiétant dans ce constat est la tendance baissière qui s’est installée et risque de devenir irréversible. Car les gisements commencent à s’essouffler en raison du manque de gaz d’injection.

La démobilisation du personnel de Sonatrach et l’incompétence de son management sont en train de mener la production nationale vers la catastrophe. Des gisements fragiles risquent de céder définitivement, comme cela a été le cas de Cantarell.

LIRE AUSSI Sonatrach: la BA confirme les chiffres d’e-bourse