Prix mondiaux des principaux produits alimentaires: la chute continue

céréales

Par Rabah Kahouadji

Selon le dernier communiqué de la FAO, les prix mondiaux des principaux produits alimentaires ont chuté pour le quatrième mois consécutif en mai alors que l’offre apparaissait relativement haute et que la demande s’est affaiblie suite aux restrictions économiques provoquées par la pandémie du  covid-19,soit une baisse de 1,9 pour cent par rapport au mois précédent et atteignant au passage son plus bas niveau depuis décembre 2018 Concernant l’Indice FAO des prix des céréales,ce dernier  a baissé de 1,0 pour cent depuis avril.

Les prix mondiaux ont légèrement augmenté, stimulés par la hausse des cotations pour le Japonica et le Basmati tandis que les prix des exportations de blé ont baissé face à des prévisions indiquant des stocks mondiaux relativement abondants. Les prix des céréales secondaires ont encore baissé avec notamment la baisse des prix du maïs américain de 16 pour cent par rapport à son niveau de mai 2019.

S’agissant des prix des huiles végétales, ils ont baissé de 2,8 pour cent pour atteindre son plus bas niveau en l’espace de 10 mois. Les cotations pour les prix de l’huile de colza et de tournesol ont augmenté tandis que celles pour l’huile de palme ont baissé pour le quatrième mois consécutif, soulignant une baisse modérée de la demande mondiale en importations et une production et des stocks plus importants que prévus dans les pays exportateurs.

La  même tendance a été observée  également pour les prix de la viande qui ont régressé  de 0,8 pour cent en mai, affichant une baisse de 3,6 pour cent par rapport à sa valeur de mai 2019. Les cotations de viande bovine ont augmenté tandis que celles pour les viandes de volaille et porcine ont continué de chuter, reflétant des disponibilités à l’exportation plus importantes dans les principaux pays producteurs malgré une hausse de la demande en importations en provenance d’Asie de l’Est, suite à l’assouplissement des mesures de distanciation sociale mises en place pour lutter contre le COVID-19.

Sur un autre chapitre, le bulletin de la FAO sur l’offre et la demande des céréales indique que la production mondiale de céréales est en passe d’atteindre un nouveau record avec 2 780 millions de tonnes, soit en hausse de 2,6 pour cent par rapport à la saison 2019/2020.Les premières prévisions de la FAO pour la saison 2020/21, qui se basent sur les conditions des cultures déjà en terre, sur les prévisions de plantations pour celles en passe d’être semées et sur un temps normal pour le reste de la saison, indiquent une offre et une demande mondiale de céréales relativement bonne.

Il faut souligner que la culture de maïs représente 90 pour cent des hausses prévues de production parmi l’ensemble des céréales avec une expansion qui devrait tabler vers les 64,5 millions de tonnes pour atteindre un total de 1 207 millions de tonnes  stimulés par des récoltes record arrivées de manière précoce en Amérique du Nord et en Ukraine et des récoltes quasi-records en Amérique du Sud. Idem pour la production de riz qui devrait atteindre un niveau record de 508,7 millions de tonnes, soit en hausse de 1,6 pour cent depuis 2019, et ce, grâce à une relance attendue de la production en Chine, en Asie du Sud-Est, en Asie du Sud ainsi qu’aux Etats-Unis.

LIRE AUSSI Algérie-Allemagne: Tebboune reçoit l’ambassadrice

1 Rétrolien / Ping

  1. Premier jour de deconfinement : Reprise timide - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.