Prix du président de la République du journaliste: la presse étatique se distingue

presse
Sous le thème « les vertus du dialogue », qui a vu la participation de 126 candidats, la 5ème édition du prix du Président de la République du journaliste professionnel s’est déroulée mardi soir à Alger lors de laquelle 12 lauréats, exerçant dans différentes catégories de médias, ont été distingués, en présence du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et ministre de la Culture par intérim, Hassan Rabehi, ainsi que de membres du Gouvernement, de hauts responsables de l’Etat, de directeurs de presse ainsi que de nombreux journalistes.
Plusieurs prix honorifiques ont été octroyés à titre posthume à des anciens journalistes aujourd’hui décédés, vétérans de la presse écrite et de la télévision. Le premier prix de la catégorie presse écrite à été décerné au journaliste du quotidien Ennasr pour son article intitulé « Comment l’administration et les syndicats du complexe El Hadjar ont réussi à mettre un terme à la crise au sein de l’entreprise », le second à Mohamed Medjahdi, du journal Horizon, pour son reportage intitulé « Les idées en or éclairent les sociétés et bâtissent les nations », alors que le troisième prix est revenu à Malika Yanoun du quotidien El Hiwar pour son article « le dialogue est la seule solution pour éviter les protestations qui s’élargissent aux présidents des APC ».
Le premier prix de la catégorie télévisuelle a été décerné, quant à lui, au journaliste Djaouida Bader, de l’Entreprise publique de télévision (EPTV), pour son documentaire « Le rendez-vous des hommes libres », alors que le deuxième prix est revenu à Tahar Hellis, de la même entreprise pour son documentaire intitulé « Le groupe des 22, naissance de la Révolution », tandis que le troisième prix n’a pas été attribué.
Concernant la catégorie radiophonique, le premier prix est revenu à la journaliste de la chaîne radio Relizane pour son reportage intitulé « Un modèle de dialogue pour le règlement de la crise à Oued R’hiou », le deuxième prix à Ramdane Djaafri de Radio Adrar pour son travail sur « les diverses méthodes et les moyens de dialogue chez les tribus sahariennes », et le troisième prix à Hassene Zitouni de la Radio locale de Tipasa pour son reportage intitulé « Dialoguer, pour le bien du citoyen ».
Pour le prix de la presse électronique, le jury a décerné le premier prix à Hanane Charef, du multimédia de la radio nationale pour son œuvre, le dialogue des jeunes du hirak via Facebook » et le troisième prix à Asmaa Behlouli du site Echourouk online pour son article sur le dialogue politique.