Privatisation: l’agroalimentaire en priorité

On apprend que le secteur de l’agroalimentaire est la première cible de la vague de privatisation que compte lancer le gouvernement dans les prochains mois.

Les infrastructures hôtelières, qui ont connu un large programme de réhabilitation et de modernisation, sont elle aussi soumises à l’ouverture aux capitaux privés.

Toutefois, les hôtels relevant de l’autorité de la SIH (Alger, Tlemcen, Annaba, Constantine, Oran et Setif) ne sont pas encore concernés par les opérations de privatisation.

LIRE AUSSI Salon agroalimentaire de Moscou: Les produits agricoles algériens marquent des points