printemps arabe: 900 milliards de dollars de dégâts

Le président égyptien Abdelfattah Al Sissi a dressé, ce jeudi, lors de l’ouverture d’un congrès au Caire, que le « printemps arabe », a coûté 900 milliards de dollars de dégâts sur le plan de l’infrastructure dans les pays qui ont été touchés par cette vague. Par ailleurs, ces événements se sont soldés par 1,4 million de morts dans ces pays et provoqué le déplacement de 15 millions de réfugiés.

Al Sissi a expliqué que les peuples arabes aspiraient à de meilleures conditions, mais que des forces obscures ont réussi à leur voler leur rêve et à leur subtiliser leur révolution, et en ont profité pour placer au pouvoir leurs complices dans ces projets destructeurs, qui sont les islamistes.

La Tunisie est au bord de effondrement. L’Egypte est au bord de la faillite financière.

LIRE AUSSI  Tourisme: forte affluence des algériens en Tunisie