Présidentielle : les journalistes étrangers vadrouillent à Alger

el mundo

Les dizaines de journalistes étrangers accrédités par Alger pour couvrir les élections présidentielle du 12 décembre, arrivés qui mardi dans l’après-midi, qui mercredi matin, ont pu déjà installer leur matériel, prendre attache avec leur ambassade et contacts à Alger et commencer leur travail, qui a commencé déjà par plusieurs prises de langues avec des candidats, des journalistes locaux et des citoyens.

Soixante-douze journalistes de douze nationalités différentes, exerçant pour le compte de 38 médias arabes, africains, européens, asiatiques et américains, ont été accrédités pour couvrir la présidentielle.

Certains d’entre eux sont des spécialistes du Desk Maghreb dans leurs journaux et connaissent l’Algérie, sa situation politique et économique de manière correcte et neutre, ce qui laissent à leurs écrits tout le recul et la sagacité du compte-rendu à froid. C’est le cas par exemple de la journaliste d’ « El Mundo », Rosa Meneses Arenda, qui couvrent pratiquement tous les événements majeurs de l’Algérie depuis une quinzaine d’années et est connue par son style sobre et dépouillé qui en a fait une des meilleures spécialistes du dossier Algérie.

LIRE AUSSI Financement occulte du 5e mandat : les révélations de Ali Haddad