Port d’Alger: Moins de navires accueillis au 1er trimestre 2017

Le Port d’Alger a accueilli un nombre total de  500 navires au premier trimestre de 2017 contre 546 durant la même période  de 2016, une baisse de l’ordre de 8,42%, apprend-on auprès de l’Entreprise  du Port d’Alger (Epal).

Le mouvement de la navigation au cours du 1er trimestre 2017 a montré une  prédominance des porte-conteneurs avec un nombre de 270 navires, soit 58%  du nombre total des navires opérants, suivis des tankers à hydrocarbures  qui ont affiché une proportion de 15%.

LIRE AUSSI Alicante: un réseau «Taiwan» algérien tombe

Par ailleurs, il est constaté que les marchandises débarquées (composées  surtout des importations) ont représenté 83% du trafic total, en baisse de  1,7% par rapport aux trois premiers mois de 2016. Ceci s’explique essentiellement par un recul du volume des minéraux, des  matériaux de construction et de produits pétroliers débarqués. Concernant les marchandises embarquées, elles ont marqué une hausse de  11,6%, en totalisant un volume de 512,5 tonnes.

Quant au transport maritime des voyageurs, il a été enregistré un transit,  par la gare maritime du port d’Alger, de 27.444 passagers au 1er trimestre  de l’année en cours contre 18.573 passagers à la même période de 2016, une  hausse de près de 48%. Les véhicules accompagnés des passagers ont également affiché une forte  augmentation en passant à 17.980 véhicules contre 11.752 véhicules, en  rebond de 53% entre les deux périodes comparaison.

LIRE AUSSI Chakib Khelil suggère la création d’un super ministère de l’économie (vidéo)

==Baisse des séjours des navires en rade==

Sur le plan de rendement portuaire, la durée d’attente moyenne des navires  en rade au Port d’Alger s’est rétrécie en passant de 2,01 jours au 1er  trimestre 2016 à 1,56 jours à la même période de 2017. Les navires qui ont enregistré le moins de séjours en rade sont les cargos  (moyenne de 0,5 jour ), les porte-conteneurs de l’Entreprise du Port  d’Alger (0,84 jour), les cimentiers (0,93 jour), les huiliers (1,43 jour),  les porte-conteneurs de Dubai DPW (1,54 jour) et les bitumiers (1,7 jour).

Par contre, les plus longs séjours ont été marqués par les céréaliers  (moyenne de 6 jours), les navires transportant les fers et tubes (4,4  jours), les butaniers (3,8 jours) et les pétroliers (2,9 jours).Pour ce qui concerne le séjour moyen des navires à quai, il a légèrement  reculé en passant de 3,92 jours au 1er trimestre de 2016 à 3,51 jours au  même trimestre de l’année en cours.

Les séjours à quai les plus courts ont été connus par les car-ferries  (moyenne de 0,6 jour) et les huiliers (0,95 jour) et les porte-conteneurs  de l’Entreprise du Port d’Alger (2,9 jours), alors que les navires qui ont  séjourné à quai avec des durées longues sont essentiellement les navires  transportant les verres et tubes (16 jours), les céréaliers (8,7 jours),  les butaniers (5 jours), les porte-conteneurs de Dubai DPW (4,2 jours) et  les navires de transport de bétail (3,9 jours).

LIRE AUSSI DZ Joker va enfin « sauter » (vidéo)