Pomme de terre: production de 50 millions de qx

La production nationale de la pomme de terre, au cours de la saison agricole écoulée, a dépassé les 50 millions de quintaux, a indiqué, vendredi à Oran, le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui.

La production de la pomme de terre, nouvelle, de saison et d’arrière-saison, est en permanente évolution depuis quelques années, a affirmé le ministre, dans une déclaration à l’APS, en marge d’une visite qui l’a conduit à des exploitations agricoles à Oran.

Le ministre de l’agriculture a, par ailleurs, fait savoir que la réflexion est engagée sur le stockage et l’exportation de la pomme de terre, soulignant que son département est en train de mettre en place une base logistique pour l’exportation.

Des opérateurs privés d’Alger et Mostaganem ont exporté des quantités importantes de pommes de terre au cours de la saison 2016/2017, a-t-il rappelé.

LIRE AUSSI Coopération: La Malaisie veut renforcer sa présence

Dans un autre sillage, s’agissant de l’importation de la semence de pomme de terre, le ministre de l’agriculture a assuré que l’Algérie compte assurer son autosuffisance en matière de production de semences dans les quatre ans à venir.

« Nous comptons diminuer progressivement l’importation des semences », a-t-il indiqué, ajoutant qu’un groupe de travail a été constitué pour développer les semences locales, en collaboration avec des fermes pilotes et des entreprises spécialisées dans la production de la semence de pomme de terre.

S’agissant la saison actuelle, Abdelkader Bouazgui a affirmé qu’il n’est difficile de prévoir les quantités à importer, les opérations d’importation étant effectuées pour répondre à la demande exprimée au fur et à mesure, ajoutant que la semence du type   basic « A » ne sera pas importé cette  année, alors que celles dont on ne maîtrise pas les procédés de production de type « E », « SE » et « G » seront importées.

Le ministre de l’agriculture effectue une visite de travail de trois jours dans la wilaya d’Oran. Il a présidé jeudi l’ouverture du 7ème salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA 2017) qui se tient au Centre des conventions d’Oran du 9 au 12 novembre, avec la participation de 140 exposants, dont 35 étrangers représentant 17 pays européens, arabes et africains.

Il a, par ailleurs, effectué une visite à une ferme d’aquaculture marine spécialisée dans la production de la dorade et le loup de mer, à Ain El Turck (Oran Ouest).

LIRE AUSSI Pomme de terre: appel à l’application du décret sur la traçabilité du produit