Poisson: production de 110.000 tonnes en 2017

Le Directeur général de la pêche au niveau du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Taha Hamouche a indiqué, mercredi à Mostaganem, que la production de poissons en Algérie a atteint 110.000 tonnes en 2017.

Lors d’une visite de deux jours de travail et d’inspection du secteur de la pêche à Mostaganem, Taha Hamouche a souligné que la moyenne de production nationale de pêche conventionnelle a atteint 105.000 tonnes et celle de l’aquaculture 4.500 tonnes.

Le même responsable a ajouté que la production halieutique dans le cadre de l’aquaculture a doublé en une année, passant de 200 t en 2016 à 4.500 t en 2017, soulignant que les capacités de production cette année sont estimées à 25.000 t.

M. Hamouche a fait savoir que la hausse de la production s’est réalisé en un temps court, rappelant que le programme du gouvernement vise à multiplier la production aquacole pour atteindre 100.000 t dans les prochaines années.


LIRE AUSSI Mostaganem: production de 9.500 tonnes de poissons


Au passage, le Directeur général de la pêche a appelé les investisseurs à exploiter les grandes capacités de l’Algérie dans le domaine de l’aquaculture sur le littoral, les barrages, les plans d’eau, les bassins d’irrigation agricole ou les stations d’épuration des eaux, signalant que le nombre de demandes d’investissement a doublé dans les dernières années en adéquation avec la hausse des capacités de production des projets de 600 à 2.000 et actuellement à 3.000 tonnes/an de poissons par projet.

Le Directeur général de la pêche a inspecté mardi à une heure tardive de la nuit, des infrastructures de base au port de pêche de Sidi Lakhdar (50 km à l’est de Mostaganem) dont la poissonnerie moderne qui sera réceptionnée au mois de mars prochain, ainsi que le parc de filets pélagiques de pêche.


LIRE AUSSI Partenariat algéro-chinois: 5 projets industriels


Cette visite comporte une rencontre avec les professionnels dans le cadre de l’opération d’information et de sensibilisation pour renouveler les structures de la chambre de wilaya de la pêche et de l’aquaculture, ainsi qu’une inspection des infrastructures de base du port de pêche et de plaisance de Salamandre et de la zone d’activités d’aquaculture de Stidia (20 km à l’ouest de Mostaganem).

Pour rappel, la production halieutique dans la wilaya de Mostaganem a atteint, l’année dernière, 10.000 tonnes de poissons blancs, bleus et crustacés. Huit projets aquacoles ont été approuvés durant le même exercice (moules, daurade et loup de mer) à Stidia et Sidi Lakhdar pour une capacité de production de 4.000 tonnes par an.

LIRE AUSSI Ain Témouchent: développement de la filière lait

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire