Pneus usagés: une usine de valorisation à Oran

Les travaux de réalisation d’une usine de valorisation de pneus usagés dans la zone d’activité de Hassi Bounif (Oran) seront lancés prochainement, a-t-on appris samedi du Directeur général de la société algérienne de recyclage des pneus collectés.

« Nous avons acquis un terrain de 4.700 mètres carrés dans la zone d’activité de Hassi Bounif et comptons lancer les travaux de l’usine bien avant le mois de ramadhan prochain », a indiqué à l’APS Noureddine Kada, en marge d’une journée de plantation symbolique d’arbres au niveau du centre d’assistance aux enfants assistés d’Oran, soulignant que les produits finis recyclés dans cette future usine de valorisation de pneus usagés, qui a eu l’aval du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, permettra de créer un segment d’une filière en lien avec le secteur automobile pouvant contribuer à développer la sous-traitance.

Il s’agit de la fabrication de certains produits dont notamment les rotules, caches moteurs, tapis en plastique et autres produits pour les véhicules, usinés à partir de pneus usagés, ceux de la récupération, a-t-il expliqué.

LIRE AUSSI Production de transformateurs: une JV algéro-indienne

Le même interlocuteur a indiqué que ce projet prévoit la création de 88 emplois directs (2 équipes devant travailler en 2×8), assurant que le slogan de la société qui a planté, de septembre 2017 à ce jour, 12.000 arbres, est basé sur l’équation « un pneu collecté est égal à un arbre sauvé » ou encore « des pneus collectés, des arbres plantés ».

Cette société algérienne de recyclage, une SARL dont le siège est basé à Oran, prévoit la réalisation sur site d’un laboratoire dédié à l’innovation, en partenariat avec une équipe de chercheurs du laboratoire de plasma électrostatique et électronique compatible (APELEC) de l’université « Djillali Liabes » de Sidi Bel-Abbes, selon la même source.

« Nous sommes conscients de la nécessité de réaliser cette passerelle entre l’université et le monde économique », a déclaré, pour sa part, Hamza Louati, un doctorant en électrotechnique à l’université des sciences et de technologie d’Oran (USTO) « Mohamed Boudiaf », qui travaille sur un prototype de séparation électrostatique des mélanges métal-plastique (tri technique).

Une découverte en Algérie mettant en avant l’importance de cette usine de valorisation des pneus, l’unique en Algérie à disposer d’un laboratoire de recherche dédié à l’innovation technique, a-t-on soutenu.

Cette journée symbolique, à laquelle ont pris part les présidents de l’Assemblée populaire de wilaya et d’APC d’Oran, des élus, des représentants de la direction de l’action sociale de la wilaya et de l’association « Le petit débrouillard », a été mise à profit pour planter quelque 200 arbres au niveau du centre des enfants assistés.

LIRE AUSSI Modification de la Loi sur la monnaie et le crédit et introduction du financement non conventionnel : opportunités et risques inflationnistes