Plus de 126 millions de DA de transactions commerciales sans factures sur la 2e semaine de mai

Le chiffre d’affaires de transactions commerciales sans factures, mises au jour par les services de contrôle du ministère du Commerce, a atteint 126,1 millions de dinars durant la semaine du 7 au 13 mai en cours alors que le montant de marchandises saisies pour différentes infractions a dépassé les 30 millions de DA, apprend-on mardi  auprès de ce ministère.

Selon ce bilan hebdomadaire des opérations de contrôle du marché, 17.746 interventions ont été menées durant cette période ayant permis d’enregistrer 1.956 infractions, l’établissement de 1.716 procès-verbaux et la fermeture de 93 locaux commerciaux.

Concernant le contrôle des pratiques commerciales et la lutte contre la spéculation, 8.941 interventions ont été opérées ayant permis de constater 1.103 infractions, l’établissement de 946 procès-verbaux et la fermeture de 77 commerces.

Ces interventions ont ainsi révélé un montant global de 126,1 millions de DA de chiffre d’affaires de transactions commerciales sans factures, et des gains illicites de 41.780 DA.

Quant à la nature de ces infractions constatées, elles portent sur le défaut d’affichage des prix et tarifs (359 infractions), l’exercice d’activité commerciale sans local (110), la non facturation (109), l’opposition au contrôle (71), le défaut d’inscription au registre du commerce (60), la pratique de prix illicites (36), la non modification du registre du commerce (15) et les factures non conformes (5).

En matière de contrôle de la conformité et de la répression des fraudes, les services habilités ont mené 7.905 interventions aux différents stades de distribution ayant permis la constatation de 853 infractions, l’établissement de 770 procès-verbaux et la fermeture de 16 locaux commerciaux.

Les interventions ont également donné lieu à la saisie de marchandises non conformes ou impropres à la consommation d’une quantité de 62,4 tonnes pour une valeur de 30,48 millions de DA.

Les principales infractions, dans ce domaine de contrôle, sont liées au défaut d’hygiène et de salubrité (341 infractions), au défaut de conformité aux spécificités organisationnelles (58), au défaut d’étiquetage (53), à l’absence de l’autocontrôle (49) et au non-respect de la chaîne de froid (10).