Plan d’action: pour la relance des investissements dans l’agriculture, l’industrie et le tourisme

La majorité des députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont plaidé, jeudi lors du débat autour du plan d’action du gouvernement, pour « la relance des investissements dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme ».

Intervenant lors de la séance plénière consacrée aux débats autour du plan d’action du gouvernement, présidée par Said Bouhadja, président de l’APN en présence du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune et des membres du  gouvernement, les députés ont estimé qu’il n’est plus possible de s’appuyer sur les recettes des hydrocarbures pour la relance de l’économie nationale, relevant l’impératif d’accélérer le rythme des investissements dans les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme à travers la facilitation des mesures au profit des investisseurs.

Dans ce contexte, le député du Rassemblement national démocratique (RND), Hamid Abassi a mis en avant la nécessité de « lever tous les obstacles auxquels sont confrontés les investisseurs dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie et du tourisme, en vue de réaliser le développement local », appelant notamment à « faciliter les mesures relatives à la location de locaux et de marchés et à simplifier la procédure de vente aux enchères ».

LIRE AUSSI Ouargla: plus de 200 t/j de déchets ménagers traités

Le député du Mouvement populaire algérien (MPA), Abdelaziz Bouziane, a, pour sa part, plaidé pour « un investissement agricole plus large, le développement de l’agriculture dans les régions montagneuses et celles du sud et la relance des projets agricoles gelés dans ces régions, notamment en matière d’éclairage et d’électricité ».

Le député du Parti de la liberté et de la justice (PLJ), Ouardi Beradji, a estimé que « le gel de projets de bitumage de routes dans certaines wilayas des Hauts Plateaux avait retardé les investissements agricoles et industriels dans ces régions », appelant le gouvernement à « relancer ces projets pour réaliser le développement local et national ».

La députée du Rassemblement national démocratique (RND), Wafa Chaalal a, quant à elle, appelé à « simplifier les démarches administratives pour les agriculteurs et les éleveurs dans les régions du sud et à leur accorder des facilités pour le forage de puits en vue de relancer ces secteurs ».

Soumia Khelifi, députée FLN a estimé que « l’extension touristique notamment dans les régions frontalières et du Sud est à même de drainer de grandes richesses qui permettraient de sortir de la dépendance à la rente pétrolière », appelant à « la mise en place d’une économie diversifiée basée sur l’agriculture, l’industrie et le tourisme ».

Kamel Bouchoucha, député RND a appelé pour sa part à « encourager la fiscalité locale et à réformer le système banquier et financier. La députée de l’alliance MSP Farida Ghomra a souligné quant à elle la nécessité d’accorder la priorité aux secteurs de l’agriculture et de l’industrie et à créer des micro-entreprises de recyclage.

LIRE AUSSI Ouargla: plus de 200 t/j de déchets ménagers traités