Pêche: un nouveau système de statistique dès 2018

Fischerei an den Wermsdorfer Fischteichen/ an den Fischteichen lebt ein starker Kormoranbestand

Un nouveau système de statistique dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture basé sur l’échantillonnage sera instauré en 2018 pour moderniser le secteur et fiabiliser les données, a indiqué jeudi le directeur général de la pêche et de l’aquaculture auprès du ministère de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Taha Hamouche.

En marge de la clôture du premier atelier de la session de formation sur la mise en œuvre de nouveau système statistique de la pêche et de l’aquaculture, encadré par des experts de l’Union européenne, M. Hamouche a expliqué à l’APS que cet atelier entrait dans le cadre de l’amélioration non seulement du système statistique de collecte de la pêche mais aussi de la méthodologie de collecte de l’information pour la mettre au niveau des standards internationaux.

Hamouche a souligné que ce nouveau système statistique, qui se base sur une technologie d’échantillonnage, permettra d’avoir une fiabilité de l’information à plus de 95%, de disposer de l’information en temps réel et de pouvoir disposer d’une batterie d’informations notamment sur la production et les espèces halieutiques existantes.

« C’est un système qui va fiabiliser l’information pour le développement du secteur de la dépêche qui demeure important pour l’économie nationale », a-t-il souligné.

Selon lui, le secteur de la pêche abandonnera en 2018 l’actuel système de statistique devenu caduc et optera pour ce nouveau système qui a démontré sa fiabilité.

Par ailleurs, il a indiqué que cette session de formation avait concerné quatre wilayas de la région centre (Alger, Tizi-Ouzou, Tipaza et Ain Defla), et ce, dans le cadre du projet intitulé « services d’assistance technique dans le domaine des statistiques de pêche et d’aquaculture en Algérie ».

Deux sessions de formation similaires sont prévues pour la région Ouest et la région Est, et ce, à partir de novembre prochain.

L’objectif principal du projet en question est d’appuyer la Direction générale de la pêche et de l’aquaculture pour la consolidation d’un système statistique des pêche et de l’aquaculture harmonisé et performant qui permettra de doter les décideurs d’éléments objectifs pour une prise de décision avérée et au temps opportun.

Aussi, le projet vise à garantir à la fois une gestion durable des ressources halieutiques du pays et l’amélioration de la situation socio-économique des pêcheurs.

LIRE AUSSI Pêche: de graves dépassements affectant les ressources halieutiques

Le projet a été inscrit au titre du Programme d’appui à la diversification de l’économie du secteur de la pêche (Diveco 2), qui est financé par l’Union européenne.

A rappeler que l’Algérie et l’UE avaient signé une convention de financement de 15 millions d’euros pour la mise en oeuvre de ce programme.

Ce programme vise à contribuer dans la diversification économique du pays à travers le développement durable et l’amélioration des performances économiques du secteur de la pêche et de l’aquaculture.

Les résultats attendus de ce programme sont le renforcement des capacités d’encadrement et de gestion devant contribuer à la consolidation d’une stratégie pertinente, la promotion et valorisation des filières, ainsi que le renforcement des capacités des organisations professionnelles.