Ooredoo: migration massive des abonnés

ooredoo

L’opérateur de téléphonie mobile, Ooredoo a enregistré une migration importante de ses abonnés au cours du premier semestre de l’année en cours. La déperdition a a atteint quelque 3% et il ne reste à Ooredoo que 13,6 millions d’abonnés. L’opérateur qatari conserve ainsi sa place de dernier au classement sur la base du critère de la fidélité des abonnés.

Plus grave encore, les revenus de l’opérateur sont descendus à 380 millions de dollars au cours du premier semestre de 2018. Nous sommes très loin du chiffre de 479 millions de dollars réalisé au cours de l’exercice précédent. Il est question, là, d’une perte de 100 millions de dollars,  qui met en évidence une perte de vitesse certaine chez Ooredoo.

LIRE AUSSI Sovac: bientôt le montage de Leon et Arona

En toute logique, l’EBIDTA a été largement affecté au cours du premier semestre de 2018. Il s’est situé à hauteur de 152 millions de dollars, très loin des 214 millions de dollars réalisés au cours de la même période de 2017.

Mais, au lieu de reconnaître leur incapacité à s’adapter au marché algérien, les responsables d’Ooredoo ont justifié cette débâcle par le recul de la parité du dinars, par la forte concurrence et surtout par « l’inefficacité du climat économique » en Algérie.

Ces accusations sont tellement graves et mensongères que la filiale algérienne du groupe qatari est désormais dans la gêne. Le double langage, envers les autorités et les abonnés algériens, ne porte plus et Ooredoo Algérie doit absolument clarifier cette question lors de la publication, dimanche prochain, du communiqué portant le bilan semestriel.

LIRE AUSSI Cima Motors: Tahkout capitule