Ooredoo: le mensonge qui cache l’échec

ooredoo

Comme attendu, l’opérateur qatari a publié cette semaine les chiffres de son bilan au premier trimestre de l’année en cours avec une présentation digne de la propagande nazie.
Quelques jours auparavant, nous avons publié les chiffres avec des comparaisons par rapport aux résultats du premier trimestre 2017 et les écarts alarmants dans les performances de cet opérateur.

Nous reproduisons le même texte et aux lecteurs de comparer les deux versions.

Ooredoo: tous les indicateurs au rouge

Ooredoo

L’opérateur qatari de téléphonie mobile, Ooredoo a été défaillant au premier trimestre 2018. Son parc d’abonnés a reculé de 3% par rapport à la même période de 2017. On compte désormais, 13,5 millions d’abonnés alors qu’il avait frôlé le seuil de 14 millions en 2017.

Ceci démontre la perte de confiance du consommateur algérien en les produits offerts par Ooredoo.

Les revenus de l’opérateur qatari ont également baissé à 201 millions de dollars au premier trimestre de 2018, très loin des 245 millions de dollars réalisés lors du premier trimestre de 2017.

L’EBIDTA a été aussi catastrophique que les autres indicateurs économiques de l’entreprise. On parle de 83 millions de dollars au premier trimestre de l’année en cours, contre les 111 récoltés à la même période de l’exercice précédent.

Ces résultats confirment la tendance baissière des performances de l’opérateur de téléphonie mobile. Ce dernier dénonce l’augmentation des taxes et le climat des affaires en Algérie. Comme s’il était le seul opérateur à subir les aléas de cet environnement.

A la veille de la publication des résultats du groupe Ooredoo, attendue pour le mercredi 26 avril, la filiale algérienne a « placé », dans un quotidien arabophone, un long et élogieux article sur ses performances depuis qu’elle a débarqué au pays.

Le communiqué de Ooredoo

Le groupe de télécommunications Ooredoo a rendu public, le jeudi 26 avril 2018, ses résultats financiers du premier trimestre 2018 confirmant le
leadership novateur de sa filiale algérienne.
Le bilan d’activité du 1er trimestre 2018 de Ooredoo Algérie a été notamment marqué par une stratégie commerciale dynamique autour de l’Internet
mobile haut débit à travers le lancement de services innovants tels que sa solution Sahla BOX, offrant une expérience unique et inégalée de connectivité permettant aux particuliers et aux professionnels de profiter pleinement du réseau 4G de Ooredoo.
Les revenus de Ooredoo (Algérie) ont atteint 23 milliards de dinars algériens au 1er trimestre 2018.
Le nombre d’abonnés a quant à lui atteint 13,5 millions d’abonnés à fin mars 2018.
Le résultat avant intérêts, impôts (taxes), dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (EBITDA) a été de 9,6 milliards de dinars
algériens au 1er trimestre 2018.
Durant le premier trimestre 2018, Ooredoo Algérie a investi près de 3 ,1 milliards de dinars algériens, notamment dans le renforcement et la modernisation de ses équipements des réseaux 3G et 4G.
Au sein du Groupe, Ooredoo (Algérie) représente 9 % du nombre d’abonnés et 13% du montant des investissements.
Ooredoo entame ainsi l’année 2018 en poursuivant sa stratégie tournée vers le digital qui vise à démocratiser l’Internet très haut débit mobile auprès des clients.
Les résultats du 1er trimestre 2018 de Ooredoo Algérie reflètent la fiabilité de sa stratégie de développement et d’investissement à long terme en Algérie et sa volonté de mettre à la disposition du client algérien l’excellence, l’expertise et le savoir-faire technologique d’un groupe mondial.
Le Département des Relations Publiques et Médias
Ooredoo

LIRE AUSSI OAIC: vers une autosuffisance à partir de 2020