Ooredoo: la chute d’un empire

ooredoo

Le parc des abonnés de Ooredoo est descendu à 12.3 millions au 30 septembre dernier, perdant ainsi 1.1 millions d’abonnés par rapport à la même période de l’année 2019.

Les revenus ont attient au troisième trimestre à 59.90 milliards de dinars, enregistrant ainsi un net recul par rapport au montant de 66.35 enregistré lors des 9 premiers mois de l’an dernier.

L’EBITDA de Ooredoo Algérie a atteint seulement 20.45 milliards de dinars des 9 premiers mois, en confirmant la chute drastique puisque l’entreprise avait réalisé à la même période de 2019, le chiffre de 23.32 milliards de dinars.

Ces résultats placent l’opérateur qatari au dernier rang dans les classement de la téléphonie mobile et démontre son incapacité à suivre l’élan de ses concurrents.

Pour justifier son échec, Ooredoo évoque un climat d’affaires inefficace en Algérie et se plaint de la baise de la parité du dinar algérien.

Comme annoncé il y a quelques jours, nous confirmons le départ prochainement du DG par intérim de Ooredoo et son remplacement par un autre patron, de nationalité européenne.

Il rappeler que l’ancien P-dg de Ooredoo a été expulsé du pays sur instruction du président de la République pour son implication dans des opérations de déstabilisation de l’Algérie.

LIRE AUSSI Routes: ouverture du tronçon El-Hamdania-Médéa