Office National de l’agriculture saharienne: le décret exécutif sur la table du conseil des ministres

agriculture saharienne

Par Rabah Kahouadji

L’invité de la Radio Algérienne Chaine 1 de ce mardi 12 mai 2020,en l’occurrence  Fouad Chehat, ministre délégué chargé de l’Agriculture saharienne et des montagnes, a fait savoir que projet de création de l’Office national de l’agriculture saharienne, sera présenté la semaine prochaine devant le conseil du gouvernement pour examen et approbation.IL faut rappeler que  lors du Conseil des ministres tenu le dimanche 3 mai 2020 sous la présidence de M. Abdelmadjid Tebboune, il a été question entre autres du dossier de l’agriculture saharienne.

A cet effet, le chef de l’Etat a instruit le ministre de l’agriculture et du développement rural quant à l’impératif d’accélérer la création immédiate d’un Office de l’agriculture saharienne pour la mise en valeur de millions d’hectares de terres sahariennes afin de développer l’agriculture industrielle. Pour ce faire, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a présidé samedi dernier, conjointement avec le ministre délégué chargé de l’Agriculture saharienne et de montagnes, Fouad Chehat, une réunion consacrée à l’examen d’un projet de décret exécutif portant création d’un office de développement de l’agriculture industrielle dans les régions sahariennes.

A ce propos, M. Fouad Chehat, a révélé  les grandes lignes directrices du futur l’Office national de l’agriculture saharienne, ainsi que le cahier des charges dont les potentiels investisseurs devront se conformer. Il s’agit ente autres, d’exploitation agricole dont la superficie ne devra pas être inférieur à 500 hectares avec les conditions définies par l’office en question, comme par exemple la culture de matières premières agricole stratégiques (céréales, sucre, huile).Aussi, il a été identifié trois conditions de base pour l’investisseur, à savoir, la détermination du type de produit, la méthode de travail et l’utilisation des technologies modernes en agriculture, telles que les énergies renouvelables.

Dans ce cadre, le ministre délégué chargé de l’Agriculture saharienne et de montagnes, a indiqué qu’environ 800 000 hectares ont été déjà accordés à des investisseurs pour la mise en valeur des terres sahariennes, mais que sur le terrain, seuls 200 000 hectares ont été mis en chantier.

Par ailleurs, concernant le déroulement de la campagne moisson-battage,celle-ci se poursuit normalement partout ou elle a débuté, avec des premiers résultats très satisfaisant puisque les rendements moyens atteints au niveau de certaines régions sont de l’ordre de 65/quintaux par hectare et ce n’est pas rien.

LIRE AUSSI Partenariat Algéro-français: projet en faveur des éleveurs ovins

1 Rétrolien / Ping

  1. Le gouvernement reconduit le dispositif du confinement partiel - e-Bourse

Les commentaires sont fermés.