Octroi des terres agricoles : préjudiciable à l’agriculture ?

unpa

Profitant du débat sur la révision de la Constitution, que le nouveau président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a promis de faire, le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), Mohamed Alioui, a demandé aux autorités du pays de réviser la loi sur l’exploitation des terres agricoles qui a été préjudiciable à l’agriculture en Algérie.

L’Office des terres agricoles, son octroi et la durée de son exploitation ont été des points particulièrement ciblés par Alioui, pour qui, le gouvernement à la source de cette loi « inique » avait, à l’époque, imposé ces lois envers et contre le souhait de tous.

L’inamovible SG de l’Unpa a cité une batterie de mesures incitatives qui pourraient relever le secteur de l’agriculture, dont la nécessité d’identifier les priorités et de dessiner un tableau de bord aux paysans, ainsi que le fait de « donner un acte de propriété aux paysans responsables des terres, pour qu’ils se sentent propriétaires et non pas de simples salariés dans des terres » .

LIRE AUSSI Rebrab: maintien du mandat de dépôt