Nazih Berramdane ‘’La société civile pierre angulaire dans la construction de l’Algérie nouvelle’’

nazih berramdane

Par Wahab

Le conseiller à la présidence en charge du mouvement associatif et de la communauté à l’étranger, Nazih Berramdane  a exhorté à partir de Boumerdes les représentants de la société civile  à être plus présents en proposant des initiatives pour l’édification d’une Algérie nouvelle.

Lors de cette rencontre de consultation regroupant plus de 250 représentants du mouvement associatif Berramdane a été à l’écoute durant plus de quatre heures à l’intervention des représentants du mouvement.

Revenant sur les dernières décisions  du conseil de gouvernement, Berramdane a invité les présents  lors de cette première prise de contact à étaler les difficultés quotidiennes, tout en ayant une vision futuriste pour venir à bout des problèmes cumulés dans la gestion de la cité. Le chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l’étranger a salué, par ailleurs, l’élan de solidarité manifesté par les associations de la société civile et leur accompagnement des institutions de l’Etat face à la pandémie de la Covid-19 .

Unanimement l’ensemble des intervenants a pointé un doigt accusateur vers les élus locaux qui privilégient les relations partisanes au profit de la compétence.  Le conseiller à la présidence à présenté le programme tracé en trois phase; une phase locale consultative, une deuxième phase prévue à Alger et regroupera les représentants de chaque wilaya ensuite une troisième phase où on fera appel aux académiciens et experts sur la faisabilité des propositions recueillies avant de mettre entre les mains des intervenants le projet finalisé et qui répond à l’attente de la société civile.

Nazih Berramdane a mis en exergue, en outre, la volonté politique affichée par le Président Tebboune de promouvoir le rôle de la société civile et le raffermissement de ses liens avec les institutions publiques dans le cadre de la démocratie participative au service de l’intérêt général du pays et l’amélioration du cadre de vie du citoyen.

Berramdane a souligné l’attente des pouvoirs publics d’associer les représentants de la société civile à faire face aux phénomènes d’agressions quotidiennes enregistrées ces dernières semaines au niveau de certains quartiers.

La rencontre a été l’occasion pour les représentants de la société civile locale de soulever une série de préoccupations et de suggestions qui seront examinées et cristallisées, dans le cadre d’une stratégie nationale d’encadrement de la société civile afin de contribuer à la construction de l’Algérie nouvelle, comme la mise sur pied d’une fédération de wilaya de la société civile pour servir de trait d’union entre les associations. Les intervenants ont également plaidé pour l’implication du mouvement associatif dans le développement local .

LIRE AUSSI Agriculture industrielle dans le Sud: élaboration d’un projet de décret exécutif