Nassira Benharrats de Boumerdes: «Aider les jeunes à s’impliquer dans les énergies nouvelles et le recyclage»

déchets
Par Wahab

La ministre de l’environnement et des énergies renouvelables madame Nassira Benharrats  a effectué hier  une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Boumer des pour s’enquérir de la situation de son secteur en cette période de pandémie  et les résultats des efforts consentis par les pouvoirs publics sur le plan local en matière de protection de l’environnement. Au niveau de la chambre de l’environnement premier contact avec les représentants des  associations et membres de la société civile ; Mme la ministre était toute ouïe  lors des  interventions  exposées toutes liées à l’environnement avec des interrogations soulevées par quelques intervenants sur le laxisme et le désinvolture affichés par les autorités communales, comme les retards dans la collecte des ordures au niveau de nouvelles cités, l’apparition de décharges dans les zones reculées ou encore l’absence de VRD au niveau de nouveaux lotissements cet état de choses risque d’avoir des conséquences graves sur la santé du citoyen  et sur l’environnement .

Au Centre d’enfouissement technique (CET) de Corso ,objet principal de cette sortie sur Boumerdes la ministre a été amenée à reconnaître que les lieux d’enfouissement des  déchets ménagers au niveau du casier1  avaient atteint leur seuil de saturation   » d’où la nécessite de la mise en service du 2e casier d’une étendue de 6ha ,doté d’une double couverture géo-membrane et géotextile contre les filtrations de la lixiviation »  Le casier aménagé depuis le 15 Mars dernier  jour de notre visite sur le site (voir reportage sur Bourse DZ consacré au CET de Corso)  peut accueillir les collectes évaluer entre 1000 et 1300 tonnes/jour. Mme Benharrats  a laissé entendre  que les méthodes d’incinération devraient être bannies pour des raisons de pollution aggravée. Revenant sur l’intérêt économique du tri sélectif des ordures ménagères et industrielles, Nassira  Benharrats a exhorté les responsables du secteur à sensibiliser d’abord les citoyens, premiers chaînons pour pouvoir amplifier le développement de cette activité pourvoyeuse de nombreux emplois, la ministre a souligné l’importance de  faire impliquer les jeunes et les orienter vers l’investissement massif dans le domaine des énergies renouvelables et le recyclage. Aux responsables du CET Mme Benharrats a appelé au renforcement des capacités de production du composte utilisé comme engrais dans la filière agricole issu des déchets ménagers, ce qui constituerai à l’avenir une importante économie de devise en cette période de crise  et même un apport économique une fois la quantité excédentaire exportée.  Il faut savoir aussi que dans le cadre de la protection de l’environnement et comme actions prioritaires, les autorités locales ont procédé à la fermeture de  plus d’une quinzaine  de décharges sauvages à Boumerdes,Ouled Heddaj,Zemmouri ou Khemis El Khechna.