Mourad Ouadahi: omniprésence sur tous les fronts

Ouadahi mourad

Alors que tous les proches du cercle présidentiel et surtout ceux qui sont catalogués comme des relais de Said Bouteflika affiche un profil bas, un homme fait l’exception et continue de gérer les affaires de l’Etat comme si rien n’a changé.

Il s’appelle Mourad Ouadahi. Inconnu au bataillon, jusqu’au jour où il est nommé directeur de la chaîne radiophonique, Jil FM. Fort de cette position, Ouadahi développe un vaste réseau d’influence politique et devient un facilitateur avéré des relations privilégiées qu’entretiennent les décideurs avec les personnes qu’il accepte de parrainer.

En janvier dernier, une opération de charme est inscrite au menu de la campagne électorale pour le cinquième mandat de Bouteflika. L’Office National de de la Culture et de l’Information (ONCI) en est le vecteur principal pour l’organisation de galas à travers tout le territoire national, ayant pour but une décrispation de l’atmosphère générale et une propagation continue de la joie au sein de la population.

Avec toute cette charge qui était prévue pour l’ONCI, le clan présidentiel décide de limoger, Lakhdar Bentorki et de le remplacer par Mourad Ouadahi. Le nouveau patron de la culture jouit de toute la confiance de Said Bouteflika pour faire avaler la pilule aux algériens.

Ouadahi n’a même pas pris le temps de réorganiser l’ONCI que tout l’Etat s’effrite devant ses yeux. Mais il ne désenchante pas. Bien au contraire, il développe tout un arsenal pour redorer le blason de l’institution qui a été gérée pendant 28 ans par Lakhdar Bentorki.

Pour l’été prochain, Ouadahi, qui a placé son successeur à la tête de la chaîne Jil FM, compte lancer un programme d’animation inégalé depuis l’indépendance. Il sait où puiser les budgets. Il sait aussi à quel sous-traitant s’adresser pour chaque activité.

Même sans le parapluie de Said Bouteflika, Ouadahi est toujours égal à lui-même. Il continue malgré tout de rêver de devenir ministre de la Culture. Rien que ça.

LIRE AUSSI Brandt: lancement de son quatrième smartphone en Algérie, Le BPRIMES.