Montage des véhicules Peugeot: la sourde oreille de la ministre de l’industrie

Peugeot

Dans une correspondance adressée, le 13 décembre 2018 au ministre de l’industrie, l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia avait octroyé au constructeur des véhicules Peugeot un quota de 1.000 kits pour l’année 2018 et 3.000 kits au titre de l’année 2019.

Ces kits sont destinés à la formation des stagiaires de l’entreprise, en prévision de l’ouverture de l’usine de montage des véhicules Peugeot, au premier semestre de l’année prochaine.

Néanmoins, cette décision n’a pas été appliquée par l’actuelle ministre de l’industrie, qui a privé l’entreprise de son quota de 2019, sanctionnant ainsi les stagiaires qui sont en phase de formation.

Il faut noter que l’entreprise en charge du montage des véhicules Peugeot en Algérie est composée selon la règle 49/51. Les trois associés sont le FNI et le groupe Condor pour la partie algérienne et le groupe Peugeot-Citröen pour la partie étrangère.

Rappelons que les autorités publiques ont ouvert une enquête sur les critères sélectionnés par le ministère de l’industrie pour l’attribution des quotas des véhicules en Algérie.

Par ailleurs, le DG des Industries et Technologies du ministère a été limogé au cours du mois de Ramadhan par rapport à ces questions liées au montage des véhicules.

LIRE AUSSI Corruption: Tahkout a entrainé plusieurs hauts responsables