Mobilis: un P-dg au dessus de la République

mobilis

Décidément, le P-dg de Mobilis ne reconnait plus la République et n’en fait qu’à sa tête.
Avec les jeunes étudiants rapatriés de Chine, le P-dg de Mobilis a créé volontairement un incident, indigne d’un chef d’entreprise.
Les représentants de Mobilis, qui avaient pris part à la réunion dédiée aux sponsors, s’étaient engagés à fournir des tablettes, des cartes SIM avec recharge de crédit.
Délibérément, le P-dg de Mobilis a refusé de signer la décision, privant ainsi les jeunes étudiants de la recharge qui devait leur permettre de contacter leurs familles, d’autant plus qu’ils sont interdits de sortie et la plupart d’entre eux n’ont pas un seul dinars en poche.
En dépit des instructions claires du Président de la République pour prendre en charge les étudiants et satisfaire leurs besoins, le P-dg de Mobilis continue de faire la sourde oreille. Car, il pense qu’il est assez protégé pour oser défier les instruction du chef de l’Etat.

LIRE AUSSI Lutte: les geste significatif du ministre