Micro entreprises : traitement préférentiel pour le Sud

micro-entreprises

Les orientations et décisions prises lors du denier Conseil des ministres, et même avant, commencent à être appliquées su le terrain, au profit du Sud algérien. Ainsi, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, Tidjani Hassan Haddam, a annoncé le dégel, à titre exceptionnel au profit des wilayas du Sud, de toutes les activités créées dans le cadre des dispositifs d’appui à la création des micro-entreprises.

De ce fait, « le dégel, à titre exceptionnel au profit des wilayas du Sud, toutes les activités créées dans le cadre des dispositifs d’appui à la création des micro- entreprises », est applicable immédiatement ; cette décision « concerne les activités de transport, tous types confondus, et bien d’autres projets, et ce sur instruction du Premier ministre ».

Le but de ce traitement préférentiel, dûment justifié par les réalités économiques de la région, ainsi que par les besoins nationaux, est d’œuvrer à adapter la demande à la réalité du développement de manière à créer la richesse locale et contribuer, ainsi, à la relance de l’économie nationale.

Depuis le début de l’année, plus de 3.100 placements ont été faits au Sud dans la cadre de la médiation de l’Agence de l’emploi, et plus de 280 placements dans le cadre des dispositifs des contrats de travail aidés ; de plus, ANSEJ et CNAC ont contribué au financement de plus de 190 microprojets et la création de plus de 455 emplois, soit un taux de croissance estimé à 71%.

LIRE AUSSI Conseil de la nation: adoption des lois relatives à l’Autorité nationale indépendante des élections