MCA: il faut sauver le soldat Melzi

MCA

Le manque de rendement de l’immense investissement consenti dans l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et de Restauration d’Alger (ESHRA) commence à peser lourdement sur la crédibilité de Hamid Melzi.

Lancée en partenariat avec un organisme helvétique, l’école n’arrive pas à drainer le nombre minimum d’étudiants qui lui assure un certain équilibre financier.

Alors, c’est le Mouloudia d’Alger qui est venue à la rescousse pour combler les lacunes de cette école de Melzi.

Les joueurs du MCA sont constamment hébergés et nourris à l’hôtel de cette école contre des factures salées.

Parfois, quand le besoin n’est pas exprimé pour une prise en charge des joueurs, l’équipe occupe quand même les chambres pendant une heure et demi (contre payement à plein tarif), juste pour la durée d’une sieste suivie d’une séance de sonna, facturée à part.

Avec ce gaspillage de l’argent de Sonatrach, Melzi récupère une partie du déficit et pense continuer à mentir sur la gestion des entreprises placées sous sa coupe.

On comprend maintenant pourquoi Hamid Melzi défend Kaci Said et se rapproche de plus en plus de Ould Kaddour.

Consulter les réactions sur facebook.

LIRE AUSSI CNAN: dilapidation ostentatoire de deniers publics

 

1 Rétrolien / Ping

  1. Ouyahai-Haddad-Ould Kaddour: l'axe du mal identifié - e-Bourse d'Algérie

Les commentaires sont fermés.