Matières premières : L’or grimpe avec une Fed prudente

L’or a progressé sur la semaine, profitant de minutes de la Réserve fédérale américaine (Fed) parues mercredi, où l’institution se montre plus prudente que prévu sur le futur de ses hausses de taux.

« Plusieurs membres de la Fed ont insisté sur le fait qu’une troisième hausse des taux directeurs cette année devrait dépendre des données économiques », a souligné Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

La prudence de la Fed pourrait conduire à des taux plus bas, ce qui pèse sur le taux de rendement des obligations, et qui rend donc l’or, valeur sans rendement, plus attractif.

Par ailleurs, une Fed moins active pousse les investisseurs à délaisser le dollar, qui a baissé face aux autres grandes monnaies sur la semaine, profitant aux investisseurs qui utilisent d’autres devises pour acheter des lingots dont le prix est fixé en or sur les marchés.

Le risque géopolitique profite également à l’or, valeur refuge par excellence, ainsi qu’à l’argent.

« Les marchés des deux métaux vont observer la présentation du plan du président américain, Donald Trump, sur l’accord nucléaire iranien. S’il n’est +pas certifié+ (par les Etats-Unis que l’Iran respecte les conditions de l’accord, ndlr) cela pèserait sur la crédibilité de l’administration américaine et ferait grimper les tensions au Moyen-Orient », a ajouté Lukman Otunuga.

L’once d’argent a atteint vendredi 17,36 dollars, à son plus haut depuis plus de trois semaines.

Le platine et le palladium ont par ailleurs tous deux profité de la hausse de la demande de nouveaux véhicules, puisque les deux métaux sont utilisés pour la fabrication de catalyseurs.

« Les dernières données ont fait état d’une augmentation des ventes de véhicules aux Etats-Unis en raison des nombreuses automobiles endommagées par la tempête Harvey », ont noté les analystes de UniCredit.

L’once de palladium a touché vendredi 998,82 dollars, à son plus haut depuis plus d’un mois et à moins de deux dollars de son plus haut depuis octobre 2001.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or a terminé à 1.299,60 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1.261,80 dollars le vendredi précédent.

L’once d’argent a clôturé à 17,20 dollars, contre 16,62 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine a fini à 941 dollars, contre 911 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium a terminé pour sa part à 996 dollars, contre 943 dollars à la fin de la semaine précédente.