Marché de la brique réfractaire: l’allemand Refratechnik omniprésent en Algérie

En décrochant des contrats respectivement de 1.05 millions d’euros et 289 mille euros, les groupes RHI (Autriche) et Refratechnik (Allemagne), auront partagé tout le marché de la fourniture de brique réfractaire pour le tube de four pour la cimenterie de Sour El Ghozlane.

En mars dernier, l’allemand Refratechnik avait remporté, auprès de la même cimenterie, des contrats pour un montant global de 974 mille euros. Mais, une année plus tôt, ce fournisseur a été presque éliminé par le concurrent turc KUMAS, qui ne lui a laissé qu’un petit lot de 80 mille euros pour le renouvellement des stocks de la cimenterie de Sour El Ghozlane en brique réfractaire. Mais l’allemand Refratechnik avait réussi à compenser cette perte par un contrat de 156 mille euro conclu avec la cimenterie de Ain Touta (Batna).

En 2015, la cimenterie de Sour El Ghozlane a été également le thêatre d’affrontement entre l’allemand Refratechnik et son rival turc. Refratechnik a fini par arraché un marché de 272 mille euros.

Au cours de la même année  Refratechnik a décroché un autre contrat de 186 mille euros pour la fourniture de briques réfractaires au profit de la cimenterie de Meftah (Blida).

Cet industriel allemand est aussi le fournisseur de briques et bétons réfractaires pour le compte de la cimenterie de Chlef.

C’est dire qu’en dépit de la rude concurrence qui entour le marché des briques réfractaires, l’allemand Refratechnik est toujours présent sur le marché algérien.