Lutte contre la corruption: rouvrir les dossiers lourds jetés au fond des tiroirs

justice

C’est un chef d’état-major prolixe qui s’est exprimé lors de sa visite de travail et d’inspection à la 1e Région militaire à Blida. Traitant tous les volets qui secouent le pays depuis la chute brutale du système Bouteflika, le patron de l’Armée a parlé de la nécessité d’aller vers un dialogue inclusif, lui-même devant aboutir à une élection présidentielle transparente afin que le pays revienne dans la légalité constitutionnelle.

Ahmed Gaïd Salah a rappelé en outre, n’avoir aucune ambition politique, sa seule ambition étant « servir la patrie, garantir sa sécurité et sa stabilité ». Les efforts de l’Instance nationale de médiation et de dialogue ont été vivement salués.

Mais c’est la lutte contre la corruption qui aura été le point fort du discours de 8 août. Concernant les dossiers des affaires traitées par la justice, il a réaffirmé que, partant de ses missions constitutionnelles, l’Anp est engagée à accompagner, soutenir et encourager la justice, en lui fournissant toutes les garanties et l’assister pour s’acquitter de ses missions dans les meilleures conditions, loin de toute forme de pression, et rouvrir tous les dossiers lourds, y compris ceux qui étaient délibérément jetés aux oubliettes au fond des tiroirs ».

Le contenu de ces dossiers soigneusement tenus hors de portée de la Justice et de l’opinion publique concernait « des dossiers ayant trait à des crimes et de graves dérives commis par la bande contre le peuple, son argent et ses richesses; des crimes abjects dont les auteurs méritent la sanction équitable, conformément à la loi qui doit être appliquée scrupuleusement à la lettre dans de telles affaires sensibles ».

Après quelques semaines d’enquête, « les résultats concrets des efforts de la justice dans sa lutte contre la corruption, commencent à apparaitre, redonnant confiance aux citoyens et instaurant la quiétude graduellement ».

Loin de tout règlement de compte, qui mènerait à mettre au même niveau victimes et bourreaux, il ne fait pas de doute que « le dossier de toute personne dont l’implication a été prouvée dans des affaires de corruption et de dilapidation de denier public, sera présenté devant la justice, qui s’occupera de le juger pour son crime envers la patrie et le peuple ».

Mission non encore terminée pour l’Anp, Gaïd Salah promet que l’institution militaire ne connaîtra « point de répit qu’après avoir assaini notre pays de ces saboteurs et les avoir extirpés de cette terre sacrée, pour laquelle des millions de vaillants chouhada se sont sacrifiés ». Aussi, dit-il « nous ne permettrons à personne de jouer avec le destin du pays, et nous nous y opposerons avec toute la force et la rigueur ».

LIRE AUSSI « Opération sauvegarde » :  des mesures concrètes dès septembre