L’UNPA aux abonnés absents: quel rôle politique ?

agriculture

Par Rabah Kahouadji

En ces temps de crise sanitaire d’épidémie de coronavirus, on constate que nous pouvons agir pour changer notre système économique et améliorer notre mode de vie, vers plus de justice sociale et climatique.

Cela veut dire autrement, qu’Il faut trouver des solutions concrètes, innovantes et durables pour tous les secteurs d’activités et notamment ceux de l’agriculture et de la pêche qui sont touchés de plein fouet par la crise, malgré le fait que les pouvoirs sont intervenus promptement en régulant le marché tout en stoppant la spéculation effrénée engendrée par des commerçants très malhonnêtes eu égard aux circonstances actuelles du pays.

Du reste, nous appelons les décideurs politiques à repenser le système agricole et alimentaire algérien, dans ce contexte socialement très particulier est sensible en replaçant par des faits la sécurité alimentaire au centre des préoccupations.

Pour ce faire,il faut œuvrer pour  une agriculture créatrice de richesses et d’emplois , rémunératrice, productrice d’une alimentation variée, résiliente aux chocs économiques et climatiques (fléaux et sécheresse), respectueuse de l’environnement et du vivant, relocalisée et ancrée dans son territoire selon les spécificités naturelles et traditionnelles de la population locale.

Cependant, au-delà e ces enseignements forts utiles,l’on se demande quelle est la place de  l’Union nationale des paysans algériens (UNPA)  dans cette période très active de communication ou chaque organisation doit mener son travail de mobilisation de  la base afin de faire passer le message et assurer le maintien de la stabilité de l’appareil de production agricole.Mais au lieu de sillonner les régions agricoles et inciter politiquement les agriculteurs à redoubler d’efforts pour faire face à toute tentative de déstabilisation du marché, le S/G de l’UNPA a décidé de suspendre tous les rassemblements programmés tant à l’intérieur du pays à une date ultérieure car celui lui c’est de cette manière que l’on faire face aux conséquences du coronavirus.

Cela veut dire aussi qu’en étant aux abonnés absents sur le terrain, on laisse libre cours à toutes les dérives et autres actes de spéculation de certains producteurs qui n’attendent que ce genre d’occasions pour faire la loi sur le marché.

Enfin, à notre connaissance, les agriculteurs et les adhérents à l’UNPA ne font pas partie des catégories des travailleurs concernés par le congé exceptionnel, dans le cadre des mesures décidées par le chef de l’Etat afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus Covid-19.

LIRE AUSSI Les réseaux sociaux prennent le relais de la sensibilisation