Les Wisby continuent à alimenter l’occupation du Sahara Occidental

La compagnie de transport suédoise Wisby Tankers continue ses transports de produits pétroliers dans le territoire occupé du Sahara Occidental au même niveau que précédemment, mais un nouveau navire est sur la route.
En 2014, Western Sahara Resource Watch a publié « Le carburant de l’occupation », un rapport détaillant comment la compagnie de transport suédoise Wisby Tankers était le principal transporteur de produits pétroliers sur le territoire du Sahara Occidental, actuellement sous occupation marocaine. Les produits sont utilisés pour l’administration marocaine, l’armée et pour le pillage des ressources sur le territoire.

En calculant le trafic des trois navires suédois Wisby Cedar et Wisby Argan (depuis novembre 2016) et Wisby Teak (à partir de janvier 2017) pendant les trois années du 3 mai 2014 au 9 mai 2017, WSRW estime que la société a transporté 200 millions de litres de gasoil par an jusqu’au Sahara Occidental. C’est plus ou moins exactement le même volume que celui constaté précédement.

L’étude précédente – intitulée Le carburant de l’occupation – était basée sur l’analyse des données d’expédition à partir de l’entrée en service des navires en 2010, jusqu’au 3 mai 2014. Cette étude a établi que les ports d’El Aaiun et Dakhla ont reçu à eux deux en moyenne plus d’un demi-million de litres de pétrole – 531 000 litres – chaque jour, transporté par les deux navires-citernes.

Le nouveau calcul effectué par WSRW montre ce qui suit :
Le Wisby Argan a entrepris des voyages des raffineries en Espagne au Sahara Occidental 68 fois de mai 2014 à mai 2017. Pour 45 de ces voyages, le navire a sûrement déchargé l’intégralité de sa cargaison à El Aaiun ou à Dakhla, soit à l’un ou les deux ports de la même tournée. 31 voyages étaient pour El Aaiun, 4 pour Dakhla, 10 pour les deux.

De plus, lors de 23 voyages supplémentaires, le Wisby Argan a visité les ports des ports du Sahara Occidental en venant ou en allant vers les ports marocains. Il n’est donc pas possible de déterminer la quantité exacte de la cargaison déchargée au Sahara Occidental. 3 de ces voyages étaient pour Dakhla, 16 pour El Aaiun et 4 pour les deux.

Le Wisby Cedar a entrepris 19 voyages dans les eaux du Sahara Occidental. 11 cargaisons ont été déchargées en totalité au Sahara Occidental (8 fois à El Aaiun et 3 fois à Dakhla). 10 transport vers El Aaiun ont également fait des escales dans les ports marocains.

Le Wisby Teak a commencé sa navette entre l’Espagne et le Sahara Occidental en janvier 2017. De janvier au 9 mai 2017, le navire a effectué 2 voyages depuis l’Espagne pour décharger l’intégralité de la cargaison à El Aaiun, ainsi que 3 ayant comporté une escale au Maroc à l’aller ou au retour.

Chacun des navires-citernes sous pavillon norvégien mesure 100 mètres de long et a une capacité d’environ 7 100 mètres cubes – 7 100 000 litres – en neuf réservoirs. Pour chaque livraison, nous estimons que les réservoirs des navires sont remplis à environ 95% de la capacité nominale, soit un peu plus de 6 400 000 litres. Si l’on suppose que les navires sont toujours pleins à leur entrée dans les eaux du Sahara Occidental, le total des cargaisons déchargées serait de 613,8 millions de litres de produits pétroliers au cours de la période de trois ans allant de mai 2014 à mai 2017, soit 204 millions de litres annuellement. Ce qui est presque identique à la période précédente.

Si l’on applique une estimation plus prudente des navires qui ont visité le Maroc en route vers ou en provenance du Sahara Occidental – par exemple en supposant qu’ils étaient à moitié plein – le volume total déchargé au Sahara Occidental serait de 497,5 millions de litres – soit 165,8 millions litres par an.

L’exportateur est très probablement la raffinerie de la compagnie espagnole CEPSA. WSRW a contacté le CEPSA pour ses commentaires le 2 juin 2014 et le 12 juin 2017, et attend toujours une réponse.

WSRW a contacté Wisby Tankers le 12 juin 2017. Toute réponse à la lettre sera ajoutée à cet article.