L’ENPO: formation en gestion des services aéroportuaires

Une nouvelle filière de formation dans le domaine de la gestion des services aéroportuaires a été lancée, samedi, à l’école nationale polytechnique Maurice Audin d’Oran.

Cette nouvelle filière est destinée aux fonctionnaires et cadres de l’entreprise de gestion des services aéroportuaires de l’Ouest (EGSAO) qui gère 11 aéroports de l’Ouest et du Sud Ouest du pays, dans le cadre d’une convention, signée samedi, entre cette entreprise et l’ENPO.

La cérémonie de signature de cette convention s’est déroulée en présence du directeur général de l’EGSAO, Abdelkader Kessal, du directeur de l’ENPO, Mohammed Senoussi, des chefs de laboratoires de recherche scientifique relevant de l’école et des partenaires économiques de cette dernière.

La convention porte sur l’ouverture d’une filière de formation, couronnée d’un diplôme de post-graduation spécialisé en gestion et exploitation des aéroports. Dix sept fonctionnaires de l’EGSAO poursuivront une formation continue pour perfectionner leurs connaissances en divers domaines de leur spécialité pour une durée de 18 mois.

Cette nouvelle formation théorique et pratique permettra de développer des projets de recherche scientifique pouvant aboutir à la conception de techniques innovantes dans leurs spécialités, a souligné le Pr. Toufik Benabdellah, responsable du laboratoire de créativité et systèmes productifs au niveau de l’Ecole et qui est également coordinateur de cette nouvelle filière.


LIRE AUSSI Sonatrach/DP: une année pour valider un marché


Pour sa part, le directeur de l’ENPO a salué la dynamique enregistrée sur le plan de l’ouverture du secteur de l’enseignement supérieur sur le monde socio-économique en Algérie. Il a également mis en exergue l’importance de cette convention paraphée au profit des personnels de l’EGSAO.

De son côté, Abdelkader Kessal a salué l’importance de ce projet qui s’adapte aux ambitions de son entreprise économique et qui répondra aux exigences du développement qualitatif de gestion des infrastructures, notamment en prévision de la réception de la nouvelle aérogare de l’aéroport international   Ahmed Benbella   d’Oran.

Il a signalé que la nouvelle aérogare, conçue selon les normes internationales, permettra d’améliorer le niveau de sa gestion et améliorer la qualité des services aux usagers et aux opérateurs et voyageurs. Après la réception de cette infrastructure, prévue à la fin de l’année 2018, il est attendu un trafic de l’ordre de 3,5 millions de voyageurs.

Le même responsable a assuré que les travaux de réalisation de cette infrastructure se poursuivent à   une bonne cadence, soulignant que les gros œuvres ont été achevés et que les travaux secondaires se poursuivent à l’intérieur en attendant l’achèvement des procédures d’acquisition des équipements et autres moyens matériels nécessaires à la bonne marche de l’aéroport.

LIRE AUSSI Mobilis: passage tardif à la GED

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire