Le Qatar en quête de soutiens face à l’Arabie saoudite

Le Qatar cherchait vendredi des soutiens à l’étranger pour éviter d’être isolé sur la scène diplomatique cinq jours après le choc de la rupture des relations par l’Arabie saoudite et ses alliés.

Son ministre des Affaires étrangères, cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani, a effectué en matinée une visite surprise en Allemagne avant de se rendre samedi à Moscou pour y rencontrer son homologue Sergeï Lavrov.

« Il y a actuellement des efforts de pays amis pour limiter la crise, lever ce blocus injuste sur le Qatar et commencer des négociations », a déclaré M. Al-Thani, sans entrer dans les détails.

A ses côtés, le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a confirmé que des discussions, en concertation avec les Etats-Unis et des alliés régionaux, étaient en cours.

« L’Allemagne va tout faire, avec la communauté internationale et l’Union européenne, pour que ce conflit ne s’aggrave pas », a-t-il dit.

M. Gabriel a reconnu que le blocus imposé au Qatar depuis lundi par l’Arabie saoudite et ses alliés, en particulier les Emirats et l’Egypte, était « lourd de conséquences » pour la population qatarie mais aussi pour l’économie allemande.

LIRE AUSSI En Inde, la chute des prix du solaire n’est pas qu’une bonne nouvelle