Le projet d’amendement de la constitution « ouvre grand la porte de l’investissement aux jeunes »

constitu

Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, Nassim Diafat, a affirmé lundi à Sétif que le projet d’amendement de la Constitution soumis au référendum du 1er novembre prochain « ouvre grand la porte de l’investissement aux jeunes ». « Ce projet d’amendement de la constitution ouvre un avenir prometteur aux jeunes dans le domaine économique », a assuré Diafat, en visite de travail de deux jours dans la wilaya, en marge de la rencontre tenue au siège de la wilaya avec les responsables de micro-entreprises de jeunes créées dans le cadre des divers dispositifs d’aide à l’emploi (Ansej, Angem et Cnac).

Il a mis l’accent, à ce propos, sur le grand intérêt accordé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune au rôle des jeunes dans la construction du pays à travers des micro-entreprises et des startups, affirmant que le projet d’amendement de la Constitution garantit « une liberté totale des investisseurs et encourage les jeunes à se lancer dans l’univers de l’entrepreneuriat et de l’économie contrairement au passé ». M. Diafat a ajouté que « si le projet d’amendement de la Constitution est voté, tous les mécanismes seront mis en place pour préserver le droit des investisseurs en concertation avec tous les acteurs ».

Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises a présidé auparavant une cérémonie de remise de 15 chèques de financement et 24 arrêtés de locaux à usage au profit de porteurs de projets de micro-entreprises et a discuté avec eux sur les possibilités de relance des micro-entreprises en difficulté. Il a notamment affirmé qu’à partir du 20 novembre prochain l’Ansej (agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes) sera renommée Agence nationale de soutien et de développement de l’entrepreneuriat et une convention sera signée avec plusieurs banques pour garantir les droits des banques et des porteurs de projets en plus de l’annulation de toutes les poursuites et pénalités de retard.

« La communication avec les porteurs de projets sera assurée sur une plateforme numérique et bénéficieront en outre d’un accompagnement pré et post-financement », a-t-il ajouté. Le ministre délégué poursuivra sa visite mardi dans la wilaya par l’inspection de plusieurs projets de micro-entreprises de jeunes dans les communes de Salah Bey, Ain Oulemène, El Eulma, Ouled Saber et Sétif.

LIRE AUSSI Ministère de la Justice: achat de 10 boulangeries et 30 cuisines