Le projet d’amendement de la Constitution consacre le rôle des jeunes et des associations de la société civile

ghouini

Le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, a affirmé jeudi à Boumerdes que le projet de l’amendement de la Constitution soumis au référendum le 1er novembre prochain consacre le rôle des jeunes et des associations de la société civile dans la nouvelle Algérie dont aspire tout citoyen. « Le projet d’amendement de la Constitution est une opportunité pour consacrer cette orientation aux jeunes et aux associations de la société civile », a indiqué M. Ghouini dans son intervention au cours d’une rencontre de sensibilisation organisée dans le cadre de la campagne référendaire sur le projet d’amendement constitutionnel, soulignant l’impératif de « saisir cette opportunité pour servir le pays ».

Il a, à cet effet, invité les jeunes (structurés ou pas) et les représentants des associations de la société civile à ne pas « limiter leurs activités et actions au seul aspect revendicatif », mais les « élargir, à l’avenir, à d’autres domaines dont le contrôle, l’accompagnement, le suivi et l’émission d’observations comme stipulé dans la nouvelle Constitution. »

Filali Ghouini a insisté, à ce titre, sur la nécessité de multiplier le nombre des associations dans divers domaines aussi bien au plan local que national, qualifiant les acteurs de la société civile (associations) de « véritables porteurs des préoccupations des citoyens et de défenseurs de leurs intérêts. Un fait consacré par l’amendement constitutionnel », a-t-il observé. Sur un autre plan, le président du Mouvement El Islah a lancé un appel au peuple algérien en vue de voter « Oui » pour le « projet de société porté par le projet d’amendement constitutionnel, qui sera soumis au référendum du 1 novembre et faire ainsi du slogan +Algérie nouvelle+ une réalité concrète », a-t-il indiqué.

Il a également plaidé pour la transformation de l’ »acte du vote » le jour du référendum, en « une victoire du pays, contre tous les sceptiques et les semeurs de désespoir, qui veulent faire échouer ce référendum. Il faut faire de ce vote une halte principale dans l’histoire du pays, durant laquelle de nombreux dossiers seront tranchés », a-t-il souligné. « Cette étape cruciale dans l’histoire de l’Algérie va prouver le niveau de conscience du peuple algérien quand il s’agit de l’avenir et du sort de la nouvelle Algérie », a-t-il estimé.

Par ailleurs, Filali Ghouini n’a pas manqué d’exprimer sa « confiance en la majorité silencieuse (des Algériens) pour la réussite de ce référendum, car celle-ci « a toujours répondu présente lorsqu’il s’agit du sort et de l’avenir du pays », a-t-il affirmé. Le président du Mouvement El Islah a assuré que la réussite de ce référendum va « apporter un changement dans toutes les données, suivi part un changement dans les comportements à travers la consécration de l’Etat de Droit et de la Justice. »

LIRE AUSSI Mobilis: mise en service de huit nouveaux relais