Le pétrole au plus bas depuis six mois: menace sur l’Algérie

Les cours du pétrole ont accusé leur quatrième semaine consécutive de baisse. Vendredi, le baril de WTI américain accusait un repli hebdomadaire de 2,6% à 44,63 dollars, après avoir touché la veille son plus bas niveau depuis six mois de 44,13 dollars, alors que le Brent se situait à 47.27 dollars. L’or noir continue d’être pénalisé par la perspective d’un excès d’offre persistant sur le marché.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), l’augmentation de la production de pétrole devrait dépasser l’année prochaine celle attendue de la demande en raison notamment de la hausse de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis.

C’est la première fois que le prix du baril passe en dessous du prix de référence désigné par le Gouvernement en Algérie, mettant ainsi à mal la trésorerie du pays, d’autant pplus que le production de la Sonatrach, autant pour le gaz que pour le pétrole brut est en constante baisse, réduisant ainsi les recettes du pays.

LIRE AUSSI: La production de l’OPEP à 32,12 millions b/j: l’Algérie incapable d’atteindre son quota

 

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.