Le militant des droits de l’homme Kamel Eddine Fekhar décédé

fekhar

 Kamel Eddine Fekhar, militant des droits de l’Homme, est décédé mardi au Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Blida, a confirmé l’APS auprès de sources concordantes.

Kamel Eddine Fekhar (54 ans) est décédé après avoir été transféré pour des soins intensifs dans un service spécialisé de réanimation, après la détérioration de son état de santé suite à une grève de la faim, selon ses proches

Selon une source au service des urgences du CHU de Blida, le défunt a été transféré vers la structure lundi soir et était dans un état comateux. Il a trouvé la mort vers six heures du matin, ce mardi.

Fekhar avait été admis au pavillon carcéral de l’hôpital de Ghardaïa le 26 avril dernier avant d’être transféré dans la nuit de lundi à mardi vers le CHU de Blida.

Ancien militant de la fédération du FFS, Fekhar, médecin généraliste, est considéré comme un militant des droits de l’Homme et a été incarcéré à plusieurs reprises pour divers délits.

LIRE AUSSI ENTP/Sonatrach: choix difficile pour les appareils de forage