Le dessalement d’eau de mer «unique solution» pour garantir l’alimentation en eau potable

Le dessalement d’eau de mer «unique solution» pour garantir l'alimentation en eau potable

Le dessalement d’eau de mer «unique solution» pour garantir l’alimentation en eau potable

Dans quelques années à venir, l’eau potable se fera encore plus rare en Algérie, vu notamment les changements climatiques.

Dans quelques années à venir, l’eau potable se fera encore plus rare en Algérie, vu notamment les changements climatiques. En effet, face à un manque criant de la pluviométrie, la sonnette d’alarme est tirée.

Ainsi, et pour satisfaire les besoin d’une population de plus en plus croissante mais et surtout consommatrice, l’Algérie n’a d’autres choix que de s’orienter vers le dessalement d’eau de mer, ceci d’autant plus qu’une majorité de la population vit près et le long de la bande littorale.

«L’unique solution pour garantir l’alimentation en eau potable à long terme, est de s’orienter vers l’exploitation des eaux non conventionnelles, dont le dessalement de l’eau de mer», a en effet indiqué ce jeudi, le  ministre des Ressources en Eau, Arezki Berraki à partir de Blida.

Il a estimé, que le «règlement du problème de déficit en eau, en période de sécheresse notamment, passe par le recours au dessalement d’eau de mer, ceci d’autant plus que 90% des citoyens vivent près et le long de la bande littorale».

Il a fait cas, à cet effet, du lancement d’un avis d’appel d’offres pour la réalisation de trois stations de dessalement d’eau de mer, qui s’ajouteront à quatre actuellement en chantier et 11 autres opérationnelles, signalant que son département ministériel prévoit une production de deux milliards de M3 d’eau de mer dessalée à l’horizon 2030.

Dans le cadre de l’orientation prise pour l’exploitation des eaux non conventionnelles, Arezki Berraki a assuré que ses services comptent exploiter les eaux épurées dans l’irrigation agricole, en vue d’ « atténuer la pression sur les forages destinés à assurer la couverture des besoins des populations en eau potable».

Y.M

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis