Lancement prochain de trois projets en conchyliculture à El Tarf

Trois (3) projets d’investissement en conchyliculture (moules et huitres) seront lancés « très prochainement », à El Kala, dans la wilaya d’El Tarf, a indiqué dimanche le directeur local de la pêche et des ressources halieutiques.

Premiers du genre dans cette wilaya côtière, ces projets seront concrétisés  »dans les deux prochaines semaines », au niveau du site F’kirina, dans la daïra d’El Kala, a précisé M. Hamid Brahmia, mettant en exergue les potentialités hydriques naturelles et artificielles (lacs Oubeira, Mellah, Tonga, Oued Mafragh, barrages, retenues collinaires) notamment ceux exploitées dans le cadre du développement de l’aquaculture.

D’un investissement de 150 millions de dinars, pour une production prévisionnelle de cinq tonnes/par cycle et par projet, ces projets dont ont bénéficié des investisseurs issus principalement de Boumerdes, visent notamment à couvrir les besoins dans ce domaine, a-t-on souligné.

Le responsable a ajouté que d’autres projets similaires suivront « dès la délimitation de sites adaptés à cette activité ».

LIRE AUSSI Soficlef: partenariat stratégique avec Stanley Black & Decker

Dans le domaine halieutique, trois (3) autres projets dans la localité d’El battah ont été retenus, a-t-on encore noté, détaillant qu’un (1) de ces investissements portant sur la réalisation de fermes de production de crevettes, a été récemment validé alors que les deux (2) autres le seront « incessamment ».

Une fois ces projets opérationnels, une production prévisionnelle globale de l’ordre de 400 tonnes par cycle est attendue, a expliqué M. Brahmia, soutenant que ces projets ont nécessité un investissement de 500 millions de dinars.

La même source a, par ailleurs, rappelé que les efforts déployés dans le cadre du développement de la filière aquacole et halieutique ont, à ce jour, permis l’octroi de pas moins de neuf (09) concessions dont cinq (5) au profit de la région La Montagnier, à El Kala.

Cinq (05) autres projets dédiés à l’élevage de loup de mer et la dorade en cages flottantes ont été également enregistrés par le secteur de la pêche et des ressources halieutiques d’El Tarf, a noté la même source, rappelant que ces projets sont appelés à garantir, entre autres, la préservation de la ressource biologique par « une pêche durable et responsable » et la satisfaction de la demande exprimée dans ce domaine.

LIRE AUSSI FLN: la fin du diktat des milliardaires