L’Algérie consacre des efforts considérables dans la lutte contre la désertification

Le représentant de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Algérie, Nabil Assaf, a souligné lundi à Djelfa les efforts « considérables » consentis par l’Algérie dans la lutte contre la désertification.

Dans une déclaration en marge d’un séminaire national sur la désertification, organisé à l’initiative de l’Institut national de recherches forestières (INRF) en collaboration avec l’ambassade de Chine en Algérie, dans le cadre du programme Afrique (échanges expertises d’accompagnement), M. Assaf a loué les efforts de l’l’Algérie en tant que pays menacé par la désertification, dans sa lutte contre ce risque constituant, pour elle, un véritable défi à relever, a-t-il observé.

LIRE AUSSI Oran : un plan de circulation adapté aux Jeux Méditerranéens

Il a estimé que l’évaluation des actions entreprises par l’Algérie dans ce domaine, « nous permet de soutenir qu’elle possède les compétences, mais aussi la volonté qui lui permettront de mettre un terme à la dégradation des sols, parallèlement à l’exploitation des plantes locales (aromatiques et médicinales) dans la fixation des dunes, en plus de leur intérêt écologique avéré.

Soulignant l’intérêt de cette rencontre, le même responsable a estimé qu’elle permet notamment de prendre connaissance des avancées réalisées, à ce jour, par l’Algérie en matière de lutte contre la désertification, la fixation des sables et l’exploitation des ressources forestières et leur préservation.

La manifestation, ouverte par le wali Hamana Guenfaf, a été marquée par l’animation de communications par des chercheurs et experts relevant de nombreux organismes concernés, dont la Direction générale des forêts, le Haut commissariat au développement de la steppe (HCDS), le Haut commissariat au développement de l’agriculture saharienne, l’université Ziane Achour de Djelfa et le Centre de recherche scientifique et technique sur les régions arides.

LIRE AUSSI  Une 1ère édition du salon de la pharmacie, de la parapharmacie et du confort à Oran

Devant durer trois jours, la rencontre abritée par l’Institut technologique moyen agricole spécialisé, prévoit la tenue de trois workshops sur les thèmes des techniques de fixation des dunes de sable, l’expérience algérienne dans la lutte contre la désertification et les nouveaux dispositifs de suivi et évaluation de l’opération de lutte contre la désertification.

Selon le directeur de l’Institut national de recherches forestières, Ben Lebiedh Denidina, ce séminaire national sera clôturé par des visites de terrain au profit des participants, notamment au projet de culture de la région d’Ourou, à la station de fixation des sables d’El Mesrane (100 ha) et à la commune de Zaàfarane, considérée parmi les localités du pays les plus confrontées aux risques de la désertification, ayant vu la réalisation de nombreux projets en la matière.

LIRE AUSSI Extension du métro d’Alger: changement temporaire des horaires d’exploitation