Lahgouat: restauration de la zaouia Tidjania

zaouia tidjania

La direction de la culture de la wilaya de Laghouat vient de lancer un appel d’offres national pour la restauration de la zaouia Tidjania à Ain Madhi.

Les travaux consistent en la restauration de la mosquée et de la tombe de Sidi Mohamed El Habib, ainsi que la réhabilitation de la maison Sidi Ahmed Tidjani entant que musée et Sanctuaire.

La zaouïa Tidjania de Ain Madhi, située à 70km au nord ouest du chef-lieu de la wilaya de Laghouat, une destination fort prisée pour les adeptes à travers le monde.

La zaouïa s’illustre par ses œuvres caritatives et ses intenses activités spirituelles ce qui lui a permis d’occuper une place prépondérante dans les milieux religieux et sociaux.

LIRE AUSSI Marchés détournés vers les étrangers: Sonatrach va licencier des travailleurs

La confrérie Tidjania porte le nom de son fondateur Si Ahmed Tidjani, né en 1735 à Ain Madhi. Ce dernier reçut son enseignement du cheikh Al-Khalil avant de prendre son bâton de pèlerin pour sillonner les pays arabes et y étancher sa soif de connaissance en matière de religion et de jurisprudence. Il s’est éteint en 1815 dans la ville de Fès (Maroc) où il est enterré.

La confrérie Tidjania s’appuie sur un régime oligarchique dont le premier responsable est le Calife général (Khalifa), les Chouyoukh et Moqadem étant désignés par ce dernier (Calife général) pour la gestion des annexes de la zaouïa à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

La zaouïa Tidjania qui compte plus de 400 millions d’adeptes à travers le monde, dispose également d’autres annexes en Algérie telles que les zaouïa d’Oughrout (Adrar), de Oued Souf (El Oued) et de Témacine (Ouargla). Elle jouit aussi d’une forte influence auprès des Musulmans dans de nombreux pays africains et bien d’autres dans le monde.

LIRE AUSSI Agriculture: appel d’offres pour le vaccin antirabique